• Save

Koffi Olomidé a vécu des heures chaudes dans la journée d’hier suite à un mandat d’amener diligenté par la commission de censure en place au Congo depuis plusieurs décennies. Il est reproché à l’artiste d’avoir diffusé certaines de ses chansons qui étaient sous le coup de la censure. Une mesure qu’il a toujours combattue. Victime tout de même de ce qu’on pourrait appeler un abus de pouvoir, il a été arrêté, puis relâché par la suite.

Lire aussi : Congo-Koffi Olomidé arrêté : Les raisons !

Se présentant devant les journalistes aujourd’hui, il a d’entrée de jeu dit ceci : « Je ne peux pas avoir le moral puisque mon chauffeur est dans le coma. J’espère qu’on va annuler la censure dont fait l’objet mes chansons. J’ai confiance aux autorités actuelles. Et je sais que le président Etienne Tshisekedi n’est pas content du traitement que j’ai subi.

Lire aussi : Moov Côte d’Ivoire-Agression d’une assistante-Le syndicat accuse Brahim Akrikiz d’avoir tenu des propos racistes-Une copie du courrier

Je pense que l’autorité qui a demandé à ses agents de faire une descente chez moi a des regrets… ». Très amer, Koffi Olomidé lâchera : « Ce qui s’est passé n’est pas digne pour notre pays ». La commission de censure toujours combattue par les artistes congolais a été à nouveau décriée par la star de la musique congolaise. Il réclame tout simplement sa fin parce qu’elle s’avère comme une grave atteinte aux libertés. Pour finir, Koffi Olomidé a émis le vœu que ceux qui lui ont fait subir l’humiliation de l’arrestation soient traduits devant la justice.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.