Micem est son nom d’artiste. Il fait partie de la nouvelle génération des jeunes rappeurs ivoiriens qui comptent pérenniser le mouvement. Son tout premier single intitulé “pourquoi” est repris dans les recoins d’Abidjan. Micem a séduit plusieurs people dont Emma Lohoues qui a partagé sa mixtape à ses millions d’abonnés via les réseaux sociaux. Qui est ce garçon qui fait tant parler de lui ? . Actupeople a échangé avec lui. Pas du tout avare en mots, il se laisse découvrir et raconte l’histoire de sa chanson “pourquoi”.

Lire aussi : Cameroun-Réseaux sociaux-La secrétaire particulière de l’ambassadeur qui défraie la chronique

Avec ta chanson « pourquoi », tu te révèles comme un rappeur qui compte sur l’échiquier musical ivoirien. Peux-tu te présenter et donner une idée de ton parcours ?

Je suis Micem ( Gueu Michel olivera ), artiste rappeur. Je suis plus dans la musique depuis 2015 . Sinon je compose des beats depuis 2010 . J’ai été un peu confronté au refus des parents parce que des artistes, il n’y en a pas dans ma famille. J’ai donc suivi normalement mes cours et j’ai décidé de me lancer dans l’entrepreneuriat, mon autre passion qui reste mon métier de prédilection, la réalisation vidéo. Quand j’ai commencé la musique, je ne faisais que des sons chez Shado Chris . Et c’est en 2017 que lui et moi, sommes revus et il m’a demandé de venir bosser avec lui, mais pas en tant que chanteur . Juste m’occuper de son image vu le domaine dans lequel j’avais décidé d’évoluer. Mais c’est plus tard en essayant de faire quelques sons que l’envie de refaire la musique m’a animé.

Lire aussi : Magic Diezel-Documents à l’appui-La vérité sur la séparation avec leur producteur-Les courriers qui clarifient tout

Comment la chanson « pourquoi » t’a été inspirée ?

Je joue beaucoup avec les émotions. Même dans les vidéos que je réalise, j’aime jouer sur la sensibilité parce que je suis quelqu’un qui ressent les choses. Je comprends tellement bien les émotions que je sais m’inspirer de tout ce que je ressens et tout ce que les autres peuvent ressentir juste en les regardant. Chaque année, je fais une série de titres en freestyle que j’ai nommé “sombre negro”, histoire de faire ressortir la solitude qui se cache en chacun de nous, mais aussi pour véhiculer des messages d’espoir.

J”ai rencontré une fille de 8 ans qui vendait des bananes

Mais le “sombre negro 3” avec le titre “pourquoi” qui est beaucoup apprécié est venu suite à des évènements tristes survenus dans ma vie à cette période. La déception sentimentale en plus de mes projets qui n’aboutissaient pas. Le déclenchement de tout cela a été mon dernier voyage à Cotonou. Lors d’un tournage, j’ai rencontré une fille de 8ans qui vendait des bananes et pour, je ne sais quelle raison m’a raconté son envie d’aller a l’école. Cette histoire m’a fait couler des larmes…Durant ce tournage, la petite est restée à mes côtés. Je prie que Dieu se souvienne d’elle et que ses projets puissent aboutir. Je ne m’attendais pas à un tel succès pour cette chanson parce que ce n’était juste qu’un freestyle.

Lire aussi : Zouglou-Exclusif-Petit Denis-Les dessous d’une résurrection : « Je pensais que j’allais mourir… »

Qu’est-ce que cela t’a fait de savoir que des people comme Emma Lohoues reprennent sur les réseaux sociaux, un extrait de ta chanson ?

J’avoue que j’ai été tellement heureux de voir toutes ces célébrités y compris Emma Lohoues reposter mon son que je me suis posé pendant des heures pour réfléchir. Je ne connais pas la majorité de ces peoples si ce n’est, à travers les médias. Quand je rencontre certains people à des spectacles, ils ne savent pas que c’est moi l’auteur de la chanson “pourquoi” jusqu’à ce qu’ils le réalisent, lorsque je monte sur scène. Merci à tous pour la force.

Comment comptes-tu te positionner ?

Je ferai que ce que je sais faire…partager mes émotions à travers mes chansons. Par rapport aux vidéos, j’apporterai des touches différentes de celles qu’on a l’habitude de voir.

Vas-tu t’arrêter à ce single ?

Non, pas du tout. Il y’a “sombre negro 4” qui est déjà prêt. On attend juste la date de sortie.

Nos inspirations viennent toutes de…

Dans la génération de jeunes rappeurs ivoiriens, de qui t’inspires-tu ?

Tous les rappeurs en général qui cartonnent en ce moment comme kiff no Beat, Auracorp et plein d’autres sont de la même génération que moi. Nous avons tous démarré pratiquement ensemble. Ce sont des amis d’enfance, des amis de classe ou des voisins de quartier. Nos inspirations viennent toutes de l’extérieur. Je m’inspire personnellement des chanteurs de soul, de pop et RNB US. Je chante comme le ferait un chanteur américain, mais avec le jargon Ivoirien, d’où mon surnom de “petit nouchi qui fait de la soul music”. Les gens aiment les chansons des américains sans comprendre souvent ce qu’ils racontent, j’essaie de traduire ces vibes en français. J’invite les mélomanes à écouter la chanson que j’ai sortie avant “pourquoi”. Le titre, c’est “Tel”.

Il dégage une assurance incroyable

Un mot sur Mc One et le groupe Kiff no Beat

Le groupe Kiff No Beat, je les connais personnellement depuis des années. Ils ont hissé le rap ivoirien à un haut niveau et ont ouvert le chemin à tous ceux qui ont suivi. Ils sont super talentueux. J’ai même réalisé le premier clip de l’un des membres du groupe. MC one, c’est un rappeur talentueux aussi que j’ai connu sur les réseaux sociaux. Nous nous sommes rencontrés une ou deux fois. Il est sur le chemin du succès parce que le peu de temps pendant lequel je l’ai côtoyé, j’ai senti en lui, en plus du talent, une assurance incroyable .