• Save

Beaucoup plus connue sous l’appellation Docteur Makeup à travers sa marque Glow Cosmetics, Marie-France Doffou de son vrai nom, est une esthéticienne réputée. Avec des talents insoupçonnés de danseuse, elle a récemment rendu une belle chorégraphie sur la chanson “Tu dis que quoi” où Meiway magnifie la culture camerounaise. Fille de chantre, Docteur Makeup partage un témoignage émouvant sur ses débuts dans l’univers du maquillage : “Ma vie, je la dois à ma mère. Une femme qui a été comme un père et une mère à la fois pour chacun de ses enfants. Quand j’ai commencé le métier d’esthéticienne, ma mère étant chantre, quand je l’accompagnais dans ses prestations à l’église…”. La suite dans cette interview qui ne manque pas d’intérêt.

Lire aussi : Interview exclusive-Abidjan-Beauté-Kitty Barioce Kouassi-Sassy Beauty ( Make Up Artist)-Tout sur celle qui a maquillé le président Ghanéen et plusieurs célébrités : “J’ai sacrifié ma carrière d’actrice…”

Tu es plus connue sous le pseudonyme de Docteur Makeup. Si tu dois te présenter, que dirais-tu ?

Je me nomme Marie-France Doffou. Je suis née à Abidjan dans la commune d’Adjamé aux 220 logements. Mes parents étant séparés, je faisais donc la navette entre les communes d’Abobo et Marcory. Pour les études, je me suis arrêtée en classe de 6ème. De nature, je suis gentille, calme, douce et serviable, mais cela ne voudrait pas dire que je me laisse marcher sur les pieds.

L’esthétique, le monde de la beauté et du maquillage…Comment l’histoire a commencé ?

Tout a commencé en 2004 à Abidjan. En 2012, je suis allée au Maroc pour découvrir un autre univers. Deux ans après, je suis revenue en Côte d’Ivoire, d’où je suis repartie pour une nouvelle destination, en l’occurence la Guinée équatoriale où j’ai été l’esthéticienne spéciale de la famille présidentielle Obiang. Au delà de tous ces pays, j’ai eu à faire montre de mon talent au Nigeria, Togo, Bénin, Ghana, Burkina Faso, Égypte…Depuis que je suis basée Côte d’Ivoire, je suis devenue la visagiste attitrée des stars comme Yvon Nelson, Marième Touré, Marie Christine Beugré, Alexandra Amon, Tata Naomie, Shanel Nessa, Alisar Zena, Marie Paule Adjé, Bébi Philip, DJ Venom, Francky Dicaprio, madame la ministre Raymonde Grâce Goudou Coffie… pour ne citer que ces quelques noms. En 2018, j’ai décidé d’ouvrir mon institut de beauté qui s’occupe en particulier de la mise en beauté des mariées et de la formation des jeunes filles déscolarisées.

Lire aussi : People-Makosso Camille a-t-il tué sa femme ? L’esthéticienne Miss Swan fait des révélations !

Selon toi, qu’est ce qui fait la différence entre toi et les autres esthéticiennes qui se sont spécialisées dans le Make Up ?

Je précise que nous sommes toutes autant talentueuses. La seule différence, est que je n’ai pas appris réellement ce métier. C’est un don de Dieu. En plus d’être esthéticienne, je suis visagiste prothésiste, fondatrice de la marque Glow COSMETICS. Je continue également de me perfectionner.

Meiway en a fait échos…

S’il y’a des esthéticiennes que tu trouves meilleures dans le domaine du Make Up en Côte d’Ivoire, selon toi, ce sont lesquelles ?

Disons, à part moi, je citerais Sassy Beauty, Fee Clochette, même si je ne les trouve pas meilleures que moi. Chacune de nous a sa particularité.

Merci de nous présenter le Top 5 de tes maquillages qui t’ont marqué à ce jour…

  • Save
  • Save
  • Save
  • Save
  • Save

En plus d’être une excellente maquilleuse, tu es aussi une talentueuse artiste. On l’a vu récemment dans une vidéo où tu as donné une belle réplique chorégraphique de la chanson “Tu dis que quoi” de Meiway. D’où t’est venue l’inspiration ?

Déjà Meiway, c’est mon artiste préféré. Donc forcément, tout ce qu’il fait, m’inspire. Après le maquillage, j’ai d’autres passions comme la musique et la danse. J’aime bien l’esprit de créativité.

Raconte nous comment tu as fait pour réaliser une aussi belle chorégraphie sur la chanson de Meiway…

Je me rappelle encore de la première fois où j’ai écouté cette chanson. Ce jour-là, il était 1h du matin. J’ai tout de suite téléchargé la musique et le lendemain, je l’ai écouté toute la journée. C’est devenu aussitôt l’hymne de mes enfants à la maison. Nous la connaissions donc par cœur. J’ai été de facto inspirée par la chanson et vu que j’aime beaucoup imiter les artistes, je me suis lancée, surtout qu’il s’agissait d’une chanson de mon artiste préféré. Le résultat a été apprécié au point où Meiway en a même fait échos.

  • Save

Côté style vestimentaire, quel est ton secret ?

L’habillement, c’est dans le sang. Mon père était un grand sapeur. En tant qu’une fille digne de ce nom, j’assure sa relève.

Un témoignage, un conseil beauté Make Up pour terminer…

Ma vie, je la dois à ma mère, une femme qui a été comme un père et une mère à la fois, pour chacun de ses enfants. Quand j’ai commencé le métier d’esthéticienne, ma mère étant artiste chantre, je l’accompagnais lors de ses prestations à l’église. Quand il y avait des mariages, elle disait au pasteur de l’église que je suis là pour sublimer la mariée. J’ai ainsi maquillé plusieurs mariées dans des églises sans une quelconque contrepartie financière. Je crois fortement que c’est au vu de ces différents actes que Dieu m’a positionné là où j’en suis aujourd’hui. Je voudrais profiter de cette interview pour rendre toute la gloire à Dieu. Pour mon conseil beauté, en toute séance de maquillage, il savoir travailler la teinte. Ensuite vient, la définition des sourcils.