• Save

“Les Buzz de Flora”, c’est l’une des sensations sur les bulles de filtres en Côte d’Ivoire. Journaliste de formation, la jeune dame semble avoir trouvé sa voie en piégeant des people à l’instar de Gohou Michel, Bamba Amy Sarah ou encore de simples anonymes. Des histoires cocasses suivies par plus de 300 mille abonnés. Les Buzz de Flora, on en parle dans cette interview. Yvidero, Zunonbook, Prissy la Degameuse, elle fait son choix.

Lire aussi : Interview-Musique chrétienne-Rose Sabine ( chantre) : “Le regret nous empêche d’expérimenter ce que Dieu prévoit de meilleur pour nous”-Claire Bahi, Vitale…elle se prononce

Les Buzz de Flora, comment l’idée est venue ?

L’idée des canulars est venue suite à mes interprétations des canulars de “Nina Pinhou” de Jam Fm. Après avoir écouté les conseils de certains grands frères qui m’ont suggéré de produire mes propres canulars, j’ai décidé de me lancer et voilà le résultat.

Journaliste de formation, te retrouver à faire des canulars, quel est ton regard sur un tel état de fait ?

Je n’ai jamais lâché ma première passion qui est le journalisme. La preuve, j’exerce toujours en tant que contributrice chez Opera News. J’écris toujours. En fait, les canulars c’est quelque chose que je trouve assez rigolo et fun . Et donc ça me permet de m’exprimer autrement.

Eudoxie Yao y a été pour beaucoup

Trois ans à bourlinguer, avant d’avoir la reconnaissance des réseaux sociaux avec plus de 300 mille abonnés, qu’est ce qu’on ressent à cet instant ?

Je ne sais pas vraiment ce que je ressens parce que je ne m’y attendais pas. L’audience que j’ai sur ma page m’a surpris et ça, c’est la vérité. Mais bon, je suis fière et reconnaissante envers ces nombreuses personnes qui ont cru en moi et qui continuent de croire en ce que je fais.

  • Save
Les Buzz de Flora : “Si vous publiez notre conversation…”

Lire aussi : Interview-Mahi de Milan-Promoteur de spectacles en Italie-Il parle des bonbons Galatine dont il a la licence de distribution en Côte d’Ivoire

Pendant les périodes où ça ne décollait pas, tu as dû vivre bien de frustrations. Raconte nous un peu…

S’il y a une chose que je ne manquerai jamais d’évoquer, c’est que Eudoxie Yao y a été pour beaucoup. Tu sais, dans les débuts, j’ai approché beaucoup de personnes pour lancer ma première émission, mais j’ai encaissé plein de refus. Et alors que je commençais à désespérer, j’ai contacté Eudoxie Yao que je ne connaissais ni d’Adam, ni d’Eve. Je lui ai expliqué mon projet, et elle a accepté de participer à la première émission. En fait, c’était le premier coup de pouce dont j’avais besoin.

Le top 5 de tes canulars qui t’ont le plus marqué…

Celui qui m’a le plus marqué est celui qui a vraiment défrayé la chronique. Il s’agit de celui du futur marié. Il y’a eu ensuite celui de Gohou. Le canular de la pharmacienne aussi. L’appel avec Bamba Amy Sarah et pour terminer, la go qui avait trois copains.

Certaines personnes m’ont insulté dans la rue

On sait que tu es pleine d’imagination, outre les appels que tu passes, les buzz de flora vont-ils s’étendre à autres choses ?

Oui, pourquoi pas. A la base, je n’ai pas commencé sur les appels. Donc je peux effectivement me lancer vers d’autres possibilités.

Généralement, pour ce qu’on voit sur les réseaux sociaux, tout se passe bien lors de tes différents appels, forcément, certains ont dû mal tourner, tu peux nous en parler ?

Oui, il y en a plusieurs qui ont mal tourné. Ce genre d’appels où à la fin, je dis vous êtes sur les BUZZ de Flora et mon interlocuteur me dit : “Si vous publiez notre conversation, je porte plainte”. Dans ce genre de cas, je m’excuse et je ne publie pas la vidéo. Il y a eu des cas aussi où certaines personnes m’ont insulté dans la rue.

Lire aussi : People-La chanteuse coupé décalé Vitale face à l’animatrice de LA3 Annie France-Décryptage d’une polémique

Outre le personnage que tu incarnes, qui est Flora dans la vie de tous les jours…ton parcours, tes épreuves, tes succès et échecs

Je suis journaliste de profession, titulaire d’une licence professionnelle obtenue en 2009 à l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication ( ISTC). J’ai travaillé pendant deux pour un site d’informations en ligne, ce qui m’a conféré la carte de journaliste professionnel. J’ai été aussi conseillère clientèle pour un opérateur français. Mes périodes de doute, je parlerai du flop pendant trois ans lorsque j’ai crée la page, les Buzz de Flora. En cinq mois, j’ai fait un gros bond en avant. Et j’en suis très heureuse.

  • Save
Les Buzz de Flora : “Je les aime toutes”

Yvidero, Zunonbook, prissy la degameuse.. ton choix…les raisons de ce choix

Je les aime toutes. Elles ont du talent. Je n’ai pas de choix particulier parmi les trois. Elles sont toutes talentueuses, chacune dans son domaine.

Mon plus grand regret reste le décès de mon père…

Pour ce qui est de la polémique entre vitale et Annie France, quelle est ta position ?

Les propos de la chroniqueuse ont été assez forts. Dans la vie, on peut dire ce qu’on pense sans pour autant blesser ou choquer. En le faisant dans le strict respect. Pour moi, Annie France a certes fait son travail, mais en manquant du respect à l’artiste coupé décalé, Vitale. Dorénavant, qu’elle essaie d’employer des mots moins blessants.

Serge Beynaud ou Bebi Philip ?

Je dirai, Bebi Philip. Il chante bien, J’aime bien ses textes, ses instrus également.

Zouglou ou coupé décalé ?

J’adore le Zouglou.

Si tu as un message particulier, un témoignage à faire partager, ce serait lequel ?

Dans la vie, nous avons tous des rêves. La réalisation est parfois parsemée d’embûches. Mon rêve à moi, je l’ai mûri depuis 2017. ça n’a pas été du tout facile pour en arriver là où j’en suis. La vie nous offre des opportunités que nous ignorons. La vie m’a enfin ouvert certaines portes. J’arrive à faire passer mes messages. Mon plus grand regret a été le décès de mon père deux semaines avant le succès que ma page connaît aujourd’hui. Mon père a toujours été là pour moi. Il m’a soutenu dans tous mes projets. Il m’aidait même à promouvoir ma page. Son décès reste à jamais mon plus grand regret.

Publicités