A la fin de cette interview, quand nous demandons à Yasmina Aka, que souhaiterait-elle que l’on retienne d’elle, voici ce qu’elle répond : “Je ne cherche pas à plaire à qui que ce soit. Je veux juste rester authentique. Que l’on me prenne telle que je suis. J’ai ma vision, j’ai ma façon d’être. Je suis Yasmina. Que chacun retienne ce qu’il veut de moi…Je serai bientôt un sujet de gloire et de bénédiction, un exemple de ténacité. J’ai toujours su me relever alors que j’aurais pu me cacher. J’ai toujours eu le courage d’assumer. Mentalement, je suis forte…Les critiques et les injures ne me font pas mal de manière continue….”. Une interview à lire. Et à chacun de se faire sa propre opinion de Yasmina Aka qui souhaiterait surtout que l’on l’appelle Yastarly la bombe. Les scandales, les footballeurs…tous les sujets sont abordés.

Lire aussi : People-Interview-Love avec les footballeurs-Scandale-Miss Côte d’Ivoire-Yasmina Aka ne décolère pas et fait des révélations explosives

Yasmina Aka, si tu dois te définir, que dirais-tu ?

D’abord, je souhaiterais qu’on s’habitue à m’appeler Yastarly la bombe. Yasmina Aka, ça ne fait plus partie du nom que j’utilise sur les réseaux sociaux. Je me définis comme une femme très très forte mentalement, très sensible, beaucoup moins naïve aujourd’hui, même si je l’ai été par le passé, je pense avoir beaucoup appris des épreuves, des coups durs que j’ai reçus. Je suis devenue une femme, on dirait mature. Même si de par certains actes que je pose, on me traite d’immature. Pour moi, je suis une femme mentalement forte avec une expérience conséquente qui me permet de voir les choses avec plus de lucidité. Je suis une femme forte, ambitieuse et déterminée. Je ne reculerai devant rien.

Je dénonce plutôt ce que ces gens mes font

Les parties intimes, les scandales sexuels et autres vidéos ne manquent pas par sur les sites dédiés à ce propos. Mais pourquoi dans ton cas, tu veuilles chaque fois, mêler des personnalités publiques à tes scandales ?

Votre question n’est pas bien formulée. Je ne veux pas sciemment mêler des personnalités publiques à mes scandales. Mais ce sont ces personnalités plutôt, qui me poussent à bout. Ce qui m’amène à crier fort, sortir ma colère, ma rage à ces personnes qui profitent de ma gentillesse. Et puis là encore, j’étais assez naïve. Il y’a à peine une semaine où j’ai commencé à être rodée parce que le dernier scandale qu’il y a eu a été un peu de trop. Je suis plus aguerrie aujourd’hui. Je ne mélange aucune personnalité à mes scandales comme vous l’avez dit. Mais je fais plutôt des scandales par rapport à ce que ces personnes ont eu à me faire. J’ai besoin de me libérer, d’exprimer mon mal et surtout de dire stop à leur manipulation. Elles asservissent des femmes vulnérables. Autant je concède avoir été naïve pour mon dernier scandale, j’ai été tellement bête…ça été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Je ne mêle personne à mes scandales, je dénonce plutôt ce que ces gens me font.

Ce sont des personnes qui finissent par se prendre pour des victimes

On va aller étape par étape. Que gardes-tu comme souvenirs de ton scandale avec Victor Yapobi ?

Ce sont les journalistes qui reviennent chaque fois sur cette histoire de Miss Côte d’Ivoire. Et je peux vous dire que ça commence vraiment à me saouler. C’est un épisode qui reste loin derrière moi. Je n’y pense plus, du tout. je ne suis plus en lien avec ce passé. Je n’en garde aucun souvenir. ça reste une expérience. J’ai appris beaucoup, des pierres qui m’ont été jetées. Cela m’a permis de comprendre comment l’être humain peut développer une haine gratuite envers son prochain. Dans ce scandale, j’avais mes raisons et je me suis maintes fois exprimée là dessus.

Que devient ta fille Esther Hua ? Tout se passe bien entre vous ?

Je ne souhaite plus qu’on parle d’une certaine fille qui s’appelle Esther Hua dans mes affaires. C’est une personne qui est adulte. Et elle n’est d’ailleurs pas ma seule fille. J’ai une fille qui a 13 ans, et c’est d’elle qu’il s’agit aujourd’hui puisqu’elle est mineure et est à ma charge. Il faut arrêter de parler d’elle. Il y’a eu Miss Côte d’Ivoire, on a parlé d’elle parce que c’est elle qui y avait participé.

Où en sont aujourd’hui tes rapports avec Max Alain Gradel ?

Je n’ai plus aucun contact avec Max Gradel. Il est tout à fait comme les autres. Autant malhonnête et orgueilleux, parce que jusque-là, je n’ai reçu aucune excuse de sa part. A part nos derniers échanges téléphoniques par écrits. Il y’a un à deux mois, je lui ai écrit afin de le rencontrer pour échanger. Je ne vais pas donner la raison. Il sait qu’il m’est redevable. Il lit mes messages et il garde le silence. Ce sont des personnes qui finissent par se prendre pour des victimes. Il m’évite parce que je risque de parler encore des contacts qu’il puisse avoir avec moi et qui pourraient créer à nouveau des polémiques. Donc il adopte le silence. Nous n’avons plus aucun contact.

Lire aussi : Football-Éléphants de Côte d’Ivoire-Equipe nationale-Un nouvel attaquant annoncé-Il a refusé la France pour son pays d’origine-Wilfried Zaha et Nicolas Pépé en danger

Hamza Koné, avez-vous gardé les contacts ?

No comment. Rien à dire. Du vent…

Pour Gervinho, que s’est-il réellement passé ? L’as-tu déjà rencontré ? Fantasmes-tu sur lui ? Y’a-t-il eu une relation sentimentale entre vous ? Tu as voulu faire une tentative d’escroquerie ou c’était quoi le but de ce scandale ?

Gervinho, c’est quelqu’un qui m’attirait. Physiquement, il me plaisait. Je voulais vraiment sortir avec lui. J’ai beaucoup été attirée par les sportifs. ça, je ne l’ai jamais nié. Gervinho est rentré en contact avec moi suite à l’histoire que j’ai eue avec Max Gradel. Tout est parti de là. Nous échangions régulièrement. On perdait le contact, mais on arrivait à se parler par la suite. Je lui ai fait part de mes intentions, de ma volonté d’avoir une relation sentimentale avec lui parce qu’il n’est ni frère, ni ami à Max Gradel. Mais lui, était toujours réticent en me disant que s’il sortait avec moi, est-ce que je n’allais pas l’exposer comme je l’ai fait avec Max Gradel. Je lui disais s’il était correct avec moi, que s’il se comporte comme il le faut, je ne ferais aucun scandale. Gervinho et moi avons fini par flirter à peine ensemble, mais il a toujours été très froid et réservé.

J’ai demandé à le voir afin que nous passions du temps ensemble

Je lui ai dit même si c’étai une relation de trois mois qu’il pouvait m’accorder, et qu’il partait, et qu’il se comportait bien avec moi, j’allais juste accuser le coup. Je lui ai dit que les personnes pour qui, j’ai fait des scandales, c’est parce qu’elles m’ont manipulé. Puisque c’est moi qui le draguais, je lui ai envoyé une photo en nuisette. A la suite de ça, il a commencé à me réclamer des vidéos…Et là, j’ai commencé à faire de la résistance. J’ai demandé à le voir afin que nous passions du temps ensemble, que de rester sur les vidéos. Un jour, il m’a appelé en vidéo et il m’a demandé des choses cochonnes que j’ai faites. Il a donc fini par me manipuler. On a fait nos bêtises par vidéo pendant au moins une heure de temps. Ensuite, il m’a demandé des vidéos d’au moins deux minutes. Il a demandé à le retrouver à Paris et à Abidjan, chose que j’ai refusée. Donc il voulait des vidéos le temps qu’on se retrouve. Il m’a fait du chantage affectif parce qu’il savait que je voulais sortir avec lui. Je ne lui ai jamais demandé de l’argent. J’avais juste voulu qu’il soit mon parrain artistique, sujet auquel il n’a pas accordé d’intérêt…Quand il a obtenu tout ce qu’il voulait, il a disparu dans la nature et ne donnait plus aucune réponse à mes messages. Jusque-là, je n’ai pas compris son attitude à mon égard.

Gervinho et moi, n’avons jamais eu de rapports sexuels

Récemment, l’on appris que tu as envoyé une vidéo sexuelle à Wilfried Kanon. Explique nous un peu.

Cette histoire…vous savez ? Depuis que j’ai décidé de diffuser des vidéos à propos de ma marque…ce sont de petits bouts de vidéos que j’avais envoyés à Gervinho. Pour moi, psychologiquement, c’était une manière de me libérer, parce que je lui ai envoyé des vidéos nues de moi qui ne m’ont rien rapporté. J’ai voulu donc utiliser ces vidéos dans un contexte qui allait faire parler de moi, et de ma marque. Pour dire que dans cette affaire, c’est moi qui allait avoir le dernier mot. Je voulais dire en fin de compte, Gervinho garde des vidéos nues de moi, donc il fallait que j’utilise ces vidéos pour faire autre chose. C’est une manière de dire aux gens que mon sexe est sucré. Je me suis levée un matin comme ça, et à la suite d’une révélation, je me suis dite, crée une marque que tu vas baptiser “toto sucré” pour que ton humiliation soit une gloire. Maintenant le fait d’envoyer mes vidéos à des footballeurs…Wilfried Kanon, lui, son cas est une exception parce qu’il n’est pas le seul footballeur à qui j’ai envoyé la vidéo, mais quand il a reçu la vidéo, il en a parlé autour de lui et cela s’est retrouvé dans les médias. Wilfried Kanon, pour moi, c’est un tout petit footballeur. Même à Messi, Didier Drogba, Samuel Eto’o, Adebayor…j’ai envoyé, cette vidéo à de grands footballeurs, histoire de susciter la polémique et la curiosité dans leur monde parce que je suis en train de créer ma marque. J’ai eu une réaction pathologique. La vidéo dont Wilfried Kanon parle, on ne voit même pas mon toto.

De nombreux scandales sexuels à ton actif depuis de longues années. Que cherche Yasmina Aka au juste ?

De nombreux scandales sexuels, c’est un peu exagéré tout de même. Le premier scandale, c’était avec Victor Yapobi, ce n’était pas sexuel. Le second scandale avec Max Gradel, c’était une trahison, une relation où je me suis sentie insultée. Le scandale sexuel, c’était avec le petit footballeur imaginaire. Je ne recherchais rien, je dénonçais une forme de rejet, d’injustice des hommes à mon égard. Nous sommes africains et il y’a des choses spirituelles. Je ne peux pas exposer tout ce que je vis au quotidien. Mais quand je tombe sur une personne connue, je me dis que je peux me servir de sa notoriété. Ce sont des gens qui se cachent pour faire des choses avec moi sans l’assumer publiquement.

Lire aussi : Dj Arafat-Sa grand-mère sort de son silence : « Tina Glamour est la lourde croix de ma vie et j’en souffre »-Elle présente ses excuses au pasteur David qui voulait ressusciter l’artiste coupé décalé

Toto sucré, ta marque, on en parle…Pourquoi un nom aussi osé ?

C’est une marque que j’ai créée suite au scandale avec Gervinho. On a insulté mes parties intimes, disant que ce n’était pas sucré. Or Gervinho et moi, n’avons jamais eu de rapports sexuels. Nous avons eu une relation virtuelle qui m’a valu des injures des blogueuses. Si je n’avais pas été forte, j’aurais sombré. Comme on disait que mon “toto n’était pas sucré”, donc je m’en suis servie pour créer ma marque. “Toto sucré”, je trouve ça original.

Que souhaiterais-tu que l’on retienne de toi ?

Je ne cherche pas à plaire à qui que ce soit. Je veux juste rester authentique. Que l’on me prenne telle que je suis. J’ai ma vision, j’ai ma façon d’être. Je suis Yasmina. Que chacun retienne ce qu’il veut de moi…Je serai bientôt un sujet de gloire et de bénédiction, un exemple de ténacité. J’ai toujours su me relever alors que j’aurais pu me cacher. J’ai toujours eu le courage d’assumer. Mentalement, je suis forte…Les critiques et les injures ne me font pas mal de manière continue. Quand on m’insulte, cela devient une force pour moi. Personne ne sait ce qui se passe dans ma vie. L’histoire se termine avec “toto sucré” qui reste la somme de mes expériences, de mes épreuves, les scandales, les injures et les humiliations. J’ai marqué mon histoire et je veux la marquer dans une grande révélation.