“Je voudrais saluer le courage de mon chéri parce que c’est un homme qui a du caractère. Il n’a pas écouté les gens lorsqu’il est venu vers moi…”. Extrait du message qu’a tenu à adresser Francesca Sery à son époux Shekinaël Tihé. Gagnant de l’émission “4 mariages pour une lune de miel sur TF1”, ce couple aura ému plus d’un. Générosité, altruisme, tant de valeurs, l’instant d’une émission de télévision. Dans la vie de tous les jours, Francesca est ainsi. Directe, incisive, ouverte, elle ne cache pas ses émotions. A propos de sa mère, elle a un témoignage émouvant qui en vaut le détour. Une exclusivité comme celles auxquelles vous a habituées Actupeople, votre magazine en ligne. ça se passe de commentaire.

Lire aussi : TF1-4 mariages pour une lune de miel-Le couple ivoirien Shekinael et Francesca Tihé offre sa lune de miel à un couple concurrent et embrase la Toile-Revivez les images de leur mariage

Félicitations déjà ma grande. Comment perçois-tu le fait de voir des centaines d’Ivoiriens heureux après la victoire de ton couple à l’émission “4 mariages pour une lune de miel sur TF1” ?

Merci pour les félicitations, c’est très gentil grand frère. Tu es un aîné que nous aimons et que nous respectons beaucoup. Je suis très touchée par le soutien des Ivoiriens. Nous sommes un peuple solidaire et juste. Nous n’aimons pas l’injustice. Pendant mon mariage, j’ai été victime de pas d’injustice de la part de la Camerounaise. Et cela a enragé la Toile. Des médias Français ont même relevé et dénoncé l’attitude de notre sœur Camerounaise qui était censée apprécier les choses que nous avons proposé. Tout cela a révolté les Ivoiriens. Je dis grand merci aux Ivoiriens pour leur soutien.

Merci aux ivoiriens pour leur soutien…

Raconte-nous, comment le choix de TF1 s’est porté sur votre mariage ?

Nous ne savions pas que le choix de TF1 s’était porté sur nous. La wedding planer a énormément apprécié ce que nous avons proposé. En décidant de participer à l’émission, c’était dans un premier temps à l’idée de promouvoir notre structure, Strass Glam’s Event. Nous avons voulu montrer qu’en tant qu’Africains, nous pouvions organiser un mariage chic, class et beau qui puisse être apprécié de tous, et ce, en toute élégance et en y mettant de l’ambiance. D’où notre première sortie en tenue traditionnelle. J’avais voulu que ce volet traditionnel passe à la télévision, et là, les gens ont adoré. La dame qui a confectionné nos tenues traditionnelles a abattu un beau travail avec de petits détails en plus.

Lire aussi : Football-Témoignage-Max Alain Gradel-Il parle de sa foi en Dieu et fait des confidences : « On m’a proposé d’aller dans le bois sacré… »

En vous engageant dans cette compétition, pensiez-vous que vous alliez gagner ?

Nous n’étions pas dans un esprit de compétition, encore moins de victoire au bout du compte. Même si tel avait été le cas, il fallait y mettre, et de la foi et surtout de l’humilité. Nous n’étions donc pas dans de telles dispositions d’esprit.

Raconte-nous quelques coulisses et anecdotes lors du tournage de l’émission…

Pour parler de coulisses, je suis une personne qui mange beaucoup ( éclats de rire). Les tournages étaient assez longs. Quand on s’assied devant les plats, il faut prendre les photos, détailler ce qui était dans les assiettes. Je n’avais pas le temps de tout ça. C’est ce, pour quoi à la diffusion, on me voyait manger beaucoup parce que j’avais trop faim ( rires).

…Et pourtant, quand je l’ai vu à l’aéroport…

Quels ont été les moments, les critiques et observations de certains de vos concurrents qui t’ont fait le plus mal ?

Ce qui m’a fait mal, c’était bien évidemment les commentaires de ma sœur Camerounaise. Et pourtant, quand je l’ai vu à l’aéroport lors de notre départ pour la Pologne, je me suis rapprochée d’elle parce que je ne connaissais pas vraiment l’émission. Je me suis dite que nous allons nous serrer les coudes…Et ça m’a fait de la peine les propos méchants qu’elle a tenu sur mon mariage. Il est vrai que j’ai eu un problème au niveau de ma robe de mariage parce que je la voulais sur-mesure, malheureusement le couturier, Madou Sanguin, ne l’a pas finalisé à temps. Dans ses notes, elle a été sévère. Même son appréciation des plats proposés, de la musique, j’ai trouvé tout cela pas assez sympathique de sa part.

Lire aussi : Interview exclusive-Vanessa Fashion (amie intime à Dj Arafat) : « Voici l’âge auquel il voulait servir Dieu…Pourquoi il ne portait plus ses bagues »

Tes moments de coup de cœur, de joie…

Le fait de voir la wedding planer apprécier notre travail. Mon coup de cœur, c’est Adélaïde, qui vient avec un budget de 4000 euros pour 150 personnes, sachant que cette somme ne vaut même pas le prix de location d’une salle. Mais elle a décoré sa salle joliment. Elle y a mis son cœur. Son père qui est maçon, et qui n’est pas du métier, c’est lui qui a confectionné son gâteau de mariage. J’ai vraiment été touchée. Elle vient à mon mariage, elle est juste dans ses notes allant jusqu’à me mettre un 17 pour l’ambiance de mon mariage. Avec des commentaires très touchants…ça été mon coup de cœur lors de cette émission.

Ma mère est une femme qui s’est battue pour ses enfants. Elle est venue en France en 2000. Pendant deux ans, elle a travaillé au “black”

Un petit retour sur ton mariage. Le fait que ta mère n’y a pu assister, cela t’a affecté quelque part ?

Ma mère était à mon mariage, sauf qu’il y’a cinq années en arrière, elle a été victime d’un AVC, du coup elle a du mal à se déplacer. J’avais même voulu l’appeler devant tout le monde pour lui faire une dédicace, mais le temps a fait défaut. Ma mère est une femme qui s’est battue pour ses enfants. Elle est venue en France en 2000. Pendant deux ans, elle a travaillé au “black”. Et au bout de ces deux ans, elle a fait venir ses trois enfants et son mari du pays…Je voulais lui dire grand merci devant tout le monde et l’honorer, mais la maladie a affaibli ses membres inférieurs et supérieurs. Elle était là tout discrète dans son coin. Et elle m’a dit : “Ma fille, c’est ton jour, je veux te voir heureuse. Je suis fière de toi…”.

Quel message aimerais-tu faire passer à ta maman à la faveur de cette interview ?

Qu’elle sache tout simplement que je suis très fière d’elle, et que je l’aime de tout mon cœur. Une personne qui, à peine, à 40 ans perd l’usage de son pied et de sa main…Je n’ai jamais vu ma mère triste. La seule tristesse que j’ai pu lire sur son visage, c’est le fait qu’elle soit en froid avec ses sœurs, et cela m’affecte. Au delà de tout cela, elle a toujours été joyeuse. Je lui dis merci pour ce caractère de femme forte et battante qu’elle a su me transmettre.

Le beau geste salué par tous, c’est le fait d’avoir offert votre lune de miel à l’un de vos concurrents…Qu’est-ce qui vous a poussé à poser un tel acte ?

Je suis une personne de nature vraie. Je fais tout avec le cœur. Je donne tout mon cœur de prime abord et lorsque je me sens trahie, je sors mes armes…Le cas de Cynthia que je clashe sévèrement à l’émission parce que je lui ai fait confiance au départ. Adélaïde par exemple, je ne m’y attendais pas du coup. Elle a eu des propos justes pour mon mariage. Je n’étais pas venue à cette émission dans un esprit de compétition en vue de remporter une lune de miel parce que tu ne peux pas disposer d’un budget de plus de 30 mille euros pour ton mariage et pouvoir ne pas t’offrir une lune de miel tout de même.

Il y’a un Dieu là haut qui se souviendra des actes que nous posons

Je venais juste à l’idée de promouvoir la structure événementielle que j’ai montée avec ma soeur Cynthia Logbo. J’ai tout aimé chez Adélaïde avec tous les efforts qu’elle a fait. En plus, son mari est Ghanéen…Pour le cœur qu’elle a, je lui ai cédé notre lune de miel. ça été aussi une manière pour moi de promouvoir des valeurs. Il faut faire les choses avec son cœur. Il y’a un Dieu là haut qui se souviendra des actes que nous posons. Autant, elle a été grande, elle gagne le voyage, autant par ce geste, nous avons donné une leçon de vie résumée en ces deux assertions : Il ne faut pas être hypocrite. Et plus, on n’a pas besoin d’écraser notre semblable pour pouvoir réussir.

Lire aussi : Télévision-People-Mariage-Le producteur du RAID tour a épousé la belle présentatrice !

Un mot à ton époux…La petite histoire de votre rencontre pour terminer

Je voudrais saluer le courage de mon chéri parce que c’est un homme qui a du caractère. Il n’a pas écouté les médisants, les personnes qui lui disaient de ne pas me draguer…La première fois où il m’a vu, c’était lors de l’une de nos prestations ( avec son groupe musical, les Sakiss)…Il s’est extasié : “Mais cette jeune dame est toute belle…”. Et les gens ont essayé de le décourager. Ils lui ont dit que je n’étais pas une bonne femme pour lui. Que notre relation n’allait pas aboutir, et que je n’étais attirée que par les footballeurs. Malgré tous ces arguments de bas étage, il est resté fidèle à sa logique. Il m’a courtisé pendant de longs mois avec insistance. J’étais assez méfiante, d’autant plus que j’avais connu pas mal d’échecs dans mes liaisons amoureuses. C’est ma sœur qui m’a aidé à passer le cap des à priori et autres incertitudes. Je le trouvais assez calme or j’aime les hommes plutôt chaud-bouillant. Pendant un an, je l’ai fait galérer.

J’ai demandé à Dieu de me donner un homme selon mon cœur…

Et je me rappelle qu’à notre premier rendez-vous, il m’a même offert un beau sac…Mais malgré tous ces gestes, je ne m’étais toujours pas décidée à engager une relation avec lui. Je me suis dit qu’il fallait que je change ma manière de faire par rapport à mes relations précédentes. J’ai pris tout mon temps, et lui aussi a été patient jusqu’à notre premier baiser. Il m’a montré qu’il me voulait. J’ai demandé à Dieu de me donner un homme selon mon cœur…La preuve, lui et moi, avons le même cœur, sinon il n’allait pas accepter que nous offrons notre lune de miel à un couple concurrent. C’est un brave homme. Et je suis fière de le rendre grand devant la France entière. Il le mérite amplement. Même ceux qui le décourageaient hier lui envoient des félicitations aujourd’hui. Comme quoi, la persévérance finit toujours par payer.