• Save

“Adieu Daïshi”, des mélodies entraînantes, mais douloureuses à la fois. C’est avec cette belle prosopopée psalmodieuse que l’on a découvert Angelo Busta. Et pourtant ce lyriciste doublé d’une formation d’ingénieur de son est dans l’arène musicale depuis quelques années. Angelo Busta vit en France, mais ses échos se font entendre sur les berges de la lagune Ebrié. On voit en lui, certes le talentueux artiste, mais aussi et surtout le concurrent direct de Dj Kerozen. Qu’est ce qu’il répond à cette assertion. Angelo Busta a bien voulu s’ouvrir à travers cette interview accordée à votre site d’informations, www.actupeople.net

Lire aussi : Coupé décalé-Clash avec Ariel Sheney-Décès de Dj Arafat-Jean Jacques Kouamé avait prévu le grand déballage-Il se dégonfle et confesse : “Oui, j’ai péché…”

  • Save

Angelo Busta…Lorsqu’on dit que tu as un immense talent, que réponds-tu ?

Je dirais que cela fait plaisir. Mais il faut savoir que le travail est la clé de toute chose.

Avant le titre “Adieu Daïshi”, ta chanson en hommage à Dj Arafat, peu d’ivoiriens te connaissaient. Une idée de ton parcours de vie, et musical…

Je suis ingénieur de son à la base. J’ai travaillé avec pas mal d’artistes. Ensuite, j’ai été disc jockey de boîte de nuit. C’est de là qu’est parti mon amour pour le micro. Avant, “Adieu Daïshi”, l’hommage à Dj Arafat, j’ai sorti un premier album de 16 titres intitulé “FIRST CLASS” en septembre 2018. Après cette oeuvre, j’ai produit des titres comme “Piou” et “Dodo”.

Je pense que c’est Dj Arafat lui-même qui s’est exprimé

L’hommage à Dj Arafat, un titre qui restera à jamais gravé. Comment cette composition t’a-t-elle été inspirée ?

Cette chanson vient du plus profond de mon âme. Généralement, quand je perds quelqu’un de proche, c’est comme ça que je pleure (en chantant). Le soir où j’ai appris la nouvelle, j’étais sur mon piano et j’ai commencé à chanter en jouant “éh nadré oh” qui veut dire “éh mon cœur saigne” et c’est à partir de là que j’ai composé la chanson entièrement et je l’ai enregistrée.

Avec l’émotion qui étreint en de telles circonstances, comment trouve-t-on les mots et les mélodies justes afin de pouvoir exprimer sa douleur et toucher les sensibilités ?

Cela vient tout simplement du cœur. Je pense que c’est Dj Arafat lui-même qui s’est exprimé parce qu’avec du recul, je me demande d’où m’est venue une telle inspiration.

Lire aussi : Interview-Humour-Les Buzz de Flora : “Eudoxie Yao m’a donné le coup de main dont j’avais besoin”-Yvidero-Zunonbook-Prissy…Sa préférée-Tout sur la journaliste qui a fait des canulars à Gohou Michel, Bamba Amy Sarah

Toi qui connaissais bien Dj Arafat, quels étaient vos rapports et comment peux-tu le définir ?

Dj Arafat, c’était mon frère. Je ne suis pas du genre à exposer mes relations amicales. En tout cas, nous avons partagé de très bons moments ensemble. Je le définirait comme un gagnant. Arafat était très intelligent surtout dans le milieu du showbiz. Il est, et demeure une grande inspiration pour moi. Contrairement à l’image que l’on voyait de lui sur Internet, il avait la main sur le cœur.

  • Save

Ta carrière a de plus en plus d’échos en Côte d’Ivoire, ça te dit de t’installer à Abidjan pour continuer ton aventure musicale ?

Oui, pourquoi pas. Comme on le dit souvent, lorsque ta chanson prend à Abidjan, c’est clair que tu auras fait un grand pas.

Il t’est déjà arrivé que l’on te compare à Dj Kerozen ? Que réponds-tu à cela ?

Oui, j’ai déjà entendu ça, tant de fois. Je peux comprendre ceux qui le disent parce que nos musiques sont un peu éducatives. Mais Dj Kerozen et moi, ce n’est pas pareil. Ce n’est pas le même délire. Prenez le temps d’écouter mon album et vous comprendrez.

J’ai été gravement malade très jeune. Les médecins ont dit à mes parents que je n’allais pas m’en sortir

Dieu bénit”, ton single événement est le fruit d’un témoignage de vie…Tu peux faire partager ce témoignage aux lecteurs d’Actupeople ?

C’est un mélange de mon vécu et de fait de société. J’ai été gravement malade très jeune. Les médecins ont dit à mes parents que je n’allais pas m’en sortir. Mais j’ai toujours cru en mon Dieu. J’ai grandi dans cette spiritualité et j’ai lutté. Aujourd’hui, je suis là et en très bonne santé. Tout ça, c’est grâce à Dieu. C’est ce, pour quoi, je dis, “Dieu bénit”.

On te sait très ami aux footballeurs. Quel est le top 5 de ceux dont tu es vraiment proche et quels sont vos rapports ?

ça, c’est pour me mettre en palabre avec mes frérots. D’autres vont dire que je n’ai pas dis leurs noms ( rires). Non, mais plus sérieusement, je m’entends bien avec eux tous. Franchement, les joueurs, je n’en connais pas beaucoup, mais ceux que je connais sont vraiment de bons gars. Nous nous entendons super bien. Mais le meilleur des meilleurs est mon frère, et même ça, tout le monde le sait. Il s’agit de Maxwel Cornet, la “gnalance”.

Un message pour terminer

Merci à Actupeople pour la considération. Mettons toujours Dieu dans nos vies.

  • Save
Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.