• Save

Dans une déclaration dont nous avons reçu copie, ce lundi 15 juin, Gnamien Konan, Président de ‘’La Nouvelle Côte d’Ivoire’’, passe le RHDP au scanner. Et y livre un résultat très peu flatteur…« Sauver ce pays…En dehors des routes et ponts construits par des étrangers, à péage ou qui seront payés par les futures générations, de l’électrification rurale que j’aurais mise à la charge exclusive de la CIE, pour qu’elle sache ou réinvestir ses bénéfices, d’avoir reconstitué, en 9 ans, la dette de 50 ans, d’avoir recruté 80.000 fonctionnaires dont au moins 80% originaires du nord, de créer des Marinas au lieu de construire des classes ou des cités universitaires, de fixer le prix du cacao et de l’anacarde sans les garantir ou les acheter, laissant les pauvres planteurs à leur sort, qu’est-ce que le RHDP a apporté à la Côte d’Ivoire pour que les Ivoiriens continuent de subir toutes ces injustices ?» commence par interroger l’ancien Directeur Général des Douanes ivoiriennes dans sa lettre ouverte.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Election présidentielle octobre 2020-Tidjane Thiam-Candidat indépendant-Des statistiques le donnent gagnant

Puis, comme s’adressant aux populations ivoiriennes, l’auteur note : « Oui, ce que vous ne savez pas, c’est que ce parti pompeusement appelé Rassemblement pour la Démocratie et la Paix, une vraie escroquerie intellectuelle, refuse de reconnaître tous les partis politiques légalement constitués depuis qu’il a pris le pouvoir. ». Le Président de ‘’La Nouvelle Côte d’Ivoire’’ est revenu sur le blocage de certains partis politiques constitués qui ne pourront pas prendre part aux élections à venir, faute d’un récépissé qu’ils attendent depuis plusieurs années. « L’administration RHDP unifié refuse de donner le récépissé à des partis politiques régulièrement constitués bien avant ce fameux RHDP unifié, qui a lui obtenu sans aucun doute le sien. », croit savoir l’auteur. Au demeurant, l’ancien DG des Douanes ivoirienne qui s’est lancé en politique depuis plus d’une dizaine d’années, estime que « la volonté d’exclusion du RHDP est manifeste » Et de conclure : « On s’est tous fait avoir comme des perdrix : ceux qui ont autorisé sa candidature, comme ceux qui ont fait campagne pour lui. Dans tous les cas, ils perdront le pouvoir bientôt et nous nous ferons fort de leur rappeler toutes ces choses. Rappeler seulement car on aime trop notre pays… », a-t-il souligné.

Publicités