• Save

“Erickson s’est battu avec dignité. Malgré qu’il était malade, c’est lui qui nous rassurait. Le cancer qu’on lui a découvert l’a été tardivement. Le diagnostic vital donné par les médecins n’était pas rassurant. Se sachant condamné, il nous a fait part de sa dernière volonté…”. Ses confidences sont des proches de Erickson le Zulu. Ceux qui ont partagé ses derniers jours. Ils étaient à son chevet à l’hôpital de Créteil en France. C’est devant ses intimes que l’artiste coupé décalé a rendu l’âme. Pour ceux qui ont connu les ambiances chaudes des maquis “Stade de France”, “Roland Garros” à Abidjan Yopougon, l’on sait vraiment qui était Erickson le Zulu. L’artiste avait une voix, un talent. Il laisse derrière lui des amis inconsolables. Loin de son Congo natal, il avait découvert en la Côte d’Ivoire une seconde patrie où il a vécu pendant longtemps. Il y a par ailleurs épousé Amoin Yolande, sa première compagne d’avec qui, la séparation interviendra lorsqu’il a decidé de tenter l’aventure européenne. Helàs, la grande faucheuse l’a emporté dans la quête du bonheur, loin des siens. Avant ce long voyage sans retour, voici la dernière volonté exprimée par Erickson le Zulu à ses proches.

Lire aussi : France-L’artiste coupé décalé, Erickson le Zulu est mort

Erickson le zulu : “Si je meurs, je souhaiterais être enterré en Côte d’Ivoire”

Voici en substance la dernière volonté d’Erickson le Zulu, être enterré en Côte d’Ivoire. Un souhait, qui, l’on espère devrait se faire d’autant plus que l’un de ses frères et amis, en l’occurrence Auguy Solo est très proche d’un artiste qui a voix de portée auprès des autorités en Côte d’Ivoire. Par ailleurs, dans ses derniers moments, alors que l’espoir était mince qu’il reste en vie, sa compagne a appelé l’artiste en question. Gage que celui-ci prendra toutes les dispositions afin que le corps d’Erickson le zulu soit rapatrié en Côte d’Ivoire, qu’il ait des hommages mérités et repose à Abidjan comme il l’aura souhaité de son vivant.