• Save

La belle aventure entamée par Serey Dié en 2008 en Suisse n’est pas prête de prendre fin. Même s’il aura fait une incursion entre temps en Allemagne en 2015, sa base restera, et cela encore pour longtemps, la Suisse. Le 22 août dernier, le capitaine des Éléphants de Côte d”Ivoire annonçait la rupture de son contrat avec le FC Bâle qui devait normalement s’écouler à la fin de cette saison. Sans club depuis lors, à 34 ans, l’on était en passe de le voir prendre le chemin d’un championnat exotique, la Chine ou pourquoi pas les Emirats. Finalement, c’est toujours en Suisse que Serey Dié évoluera la saison 2019-2020. Un nouveau bail avec le FC Aarau, club de deuxième division. Un choix motivé pour des raisons familiales.

Lire aussi : Mali-Bijoux Siraba, l’ex de Sidiki Diabaté en love avec le joueur Falaye Sacko, époux de l’Ivoirienne Dorcas Tapé

Serey Dié : ”J’ai préféré rester en Suisse pour la famille”

Établi en Suisse depuis maintenant 11 ans, Serey Dié et sa famille y ont leurs habitudes. Ses enfants sont nés et ont grandi en Suisse. A Bâle où il vit avec sa fratrie, il bénéficie d’un cadre idéal pour l’épanouissement et l’éducation de sa progéniture. A quelques années de la fin de sa carrière, il veut consolider ainsi la stabilité acquise pendant de nombreuses années. En donnant hier le nom de son nouveau club, Serey Dié a avancé par la même occasion la raison capitale de son choix : ”Dans la vie, chacun a ses priorités. Et moi, j’ai préféré rester en Suisse pour la famille”. Reste maintenant à relever le défi sportif, celui de permettre au FC Aarau qui occupe la deuxième place du Challenge League derrière le Servette FC de monter en première division. Serey Dié qui a l’habitude de ce genre de défis saura le relever. Bonne chance à lui pour cette nouvelle aventure.