• Save

Max Alain Gradel a connu des moments pénibles ces derniers mois entre sa grave blessure et des remous familiaux. L’attaquant international ivoirien a vécu samedi sa première titularisation sur le terrain de Lille, après trois mois d’absence suite à sa blessure. Si Gradel et Toulouse ont été balayés par les Dogues, l’Eléphant a pu savourer ce come-back à la lumière. Brassard de capitaine bien serré autour du bras, l’ancien joueur de Saint-Etienne s’est battu comme à son habitude en se démultipliant sur le terrain. En 71 minutes passées sur le terrain, Max Gradel a donné le meilleur de lui-même, se distinguant avec une passe clé et deux centres en première mi-temps.

Lire aussi : Football-Éléphants de Côte d’Ivoire-Salomon Kalou et le Hertha Berlin, c’est fini-Sa prochaine destination

L’Ivoirien de 32 ans a aussi réussi le seul dribble qu’il a tenté, et remporté cinq de ses duels disputés au sol. Mais en manque évident de rythme, l’attaquant ivoirien n’a pas eu son rayonnement habituel. Il a notamment connu un déchet technique important en ne réussissant seulement que 12 passes (60% de réussite) de ses passes. Le cadre toulousain a aussi perdu 11 balles. Au-delà des statistiques, le retour de Max Gradel sur les pelouses constitue une excellente nouvelle pour Toulouse en lutte pour sauver sa place en Ligue 1 et également pour les Éléphants. Dans la tourmente après le limogeage incompréhensible de Kamara Ibrahim, les pachydermes ivoiriens vont croiser le fer à la fin du mois de mars avec Madagascar en éliminatoires de la CAN. Et, ils auront bien besoin de Gradel pour ramener calme et sérénité au sein d’un groupe perdu, désespérément en plein doute. La Côte d’Ivoire aura également besoin d’un Gradel en pleine forme pour faire le plein de points devant des Baléares intraitables et quarts de finaliste de la dernière CAN. La mission de Max Gradel à Toulouse en cette fin de saison, c’est bien évidemment le maintien en Ligue 1.