• Save

C’est le sujet d’actualité. Sur tous les forums ou presque, les anti Didier Drogba et les pro Didier Drogba s’affrontent. Depuis l’annonce de sa candidature en fin d’année pour la course à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football, Didier Drogba braque les projecteurs sur lui. Les sorties médiatiques récentes des anciens footballeurs, les cas de Bonaventure Kalou et Ahmed Ouattara ont ravivé une vive polémique. Qui pourrait être qualifiée de bronca des anciens footballeurs de Côte d’Ivoire contre l’un des leurs. Pour preuve, suite à un vote, alors que leur voix ne comptera que pour un seul bulletin sur les 133 votants, devant élire le président de la FIF, les anciens footballeurs n’ont pas porté leur choix sur Didier Drogba. Tous ces débats nous ont amené à nous remémorer une réflexion du lead vocal du groupe Magic System, Asalfo, qui, lors d’un échange fraternel disait ceci : “Dans les domaines d’exposition médiatique, tous ceux qui réussissent ont contre eux leurs pairs…”. En langage plus clair, lorsqu’on est leader dans un domaine bien donné, et que l’on veut accéder à un poste de responsabilité, les premiers à nous combattre sont ceux pour qui l’on essaie de se battre pour donner de la visibilité à notre organisation. De manière plus relâchée, Didier Drogba, fort de son rayonnement à l’international dans le milieu du football veut permettre à la Côte d’Ivoire de bénéficier de ses réseaux. Mais aussi surprenant que cela soit, il est combattu par ceux pour qui il s’est engagé à porter un tel idéal. Lors de cet échange, Asalfo confiera : “Tu ne me verras jamais vouloir briguer un poste de président d’une association d’artistes, parce que je deviendrai l’homme à abattre. Tous chercheront à mettre ma tête à prix. Je sais la chance que j’ai eu dans ce domaine. Je sais que je dérange. Pour la classe artistique, je serai toujours là pour apporter mon aide, mais jamais, je ne vais chercher à diriger une association d’artistes”.

Lire aussi : People-Asalfo-Affaire Injs-Campagne de sensibilisation contre le coronavirus-Les censeurs qui veulent faire la morale : “L’adversité, il la connait, il l’a déjà domptée…rien ne l’arrêtera”

Didier Drogba-Au delà de la réflexion d’Asalfo, la démarche qui fâche !

  • Save

Toutes les voix discordantes, les avis, les prises de position, les choix, les opinions des uns et des autres revêtent une once de légitimité. Cela enrichit le débat. Et notre prétention ici, n’est pas de rallonger, la liste déjà, très longue des analystes et bien d’éditorialistes qui pullulent sur les réseaux sociaux. Outre la réflexion logique, du reste d’Asalfo avec des cas légions qui peuvent l’étayer et l’attester, des reproches tout aussi légitimes sont faits à Didier Drogba. Pour une telle candidature, avant même le lancement de son projet, a-t-il pris le temps d’approcher les acteurs concernés au premier chef ? Cela est moins sûr. L’aspect médiatique a été privilégié et cela pend aujourd’hui au nez de cette candidature dont le sort ne dépend que de 133 personnes, qu’il aurait fallu approcher avant toute annonce publique. Si le départ aura été plus ou moins faussé, il y’a tout de même possibilité de rattraper les choses. Et nous osons croire que de chercher à répondre aux attaques, le staff de Didier Drogba gagnerait à rencontrer individuellement les frondeurs et les votants, d’autant plus qu’il ne souffre d’aucune légitimité. Ce n’est pas là le débat. Le combat qui en vaut la peine, c’est celui pour lequel il est au front. Apporter au football ivoirien son lustre d’antan. Et pour cela, il faut retrousser les manches, descendre dans l’arène, échanger avec les uns et les autres, que d’afficher un silence coupable qui peut être assimilé à du mépris. Ce qui donne encore plus de force à ses pourfendeurs qui lui reprochent son côté austère, le fait de ne pas s’ouvrir, à rester dans sa bulle, que d’aller vers les autres. Didier Drogba s’est lancé. Il a toutes les chances de gagner. Un dirigeant, c’est celui qui essaie de fédérer. A lui de rallier les différentes positions avant les élections qui ne seront pas du tout une partie de plaisir, et qui se joueront, loin des réseaux sociaux.

Publicités