Entre Emmanuelle Kéïta et Lolo Beauté, autant dire que la hache de guerre est déterrée. L’influenceuse et l’esthéticienne sont à couteaux tirés. Après plusieurs directs de Lolo Beauté, où Emmanuelle Kéïta dit avoir été citée sans avoir eu à réagir, ce lundi 29 mars, elle est sortie de ses gongs pour asséner ses vérités. Le langage est sec, direct et incisif. Emmanuelle Kéïta a répondu à Lolo Beauté de la manière la plus véhémente qui soit. Un extrait: “Il y’a deux ans en arrière, j’ai découvert sur les réseaux sociaux une jeune dame qui essayait de se battre pour faire la promotion de son business. Mais quand une femme se bat dans la vie, il est important qu’elle apprenne à respecter la femme d’en face. Lolo Beauté, qui t’a donné l’occasion de parler de moi. Comme à tes habitudes, tu m’as traité de prostituée suite à mon débat avec Suspect 95. Aujourd’hui, j’ai décidé de répondre à Louise Makosso. Quand une personne remet en cause la paternité de tes enfants, un simple direct n’est pas suffisant. Quand tu crois en la justice, tu ne réponds pas, tu la mets en prison.

Lire aussi : Gims-Obsèques du premier ministre Hamed Bakayoko-Accusé de snober les Ivoiriens-Il reçoit le soutien de Kaaris

Cela prendra le temps que ça va prendre. Quand on est en procès avec une personne, on ne commente pas la procédure. Lolo Beauté dit certes beaucoup de vulgarités, mais jamais, elle n’a remis en cause la paternité de mes enfants. J’ai décidé de descendre dans la boue à travers ce direct. Je n’ai pas besoin de documents pour lui répondre encore moins, faire des révélations. Lolo Beauté, tu as le monopole de la vulgarité, mais je veux juste une seule chose, tout le monde peut parler de moi, sauf toi. Tu alignes les directs contre moi pour qu’on puisse te regarder. Est ce que toi et moi, pouvons-nous parler le même langage. Ce que je te demande, c’est de ne plus prononcer mon nom lors de tes directs. Pour moi, ce n’est pas ça, être une femme d’affaires. Ne me mêle plus à tes bad buzz. J’ai pleuré suite à plus de 40 directs sur ma vie. Tu n’es qu’une petite surexcitée. Ta richesse n’est que dans ta tête. ça fait cinq ans que tu fais les clowns sur les réseaux sociaux. On n’a pas besoin de dénigrer pour se positionner. Une femme forte n’a pas besoin de gesticuler. Je suis beaucoup plus intelligente que toi. Je ne suis pas comme toi. Qui t’a donné l’occasion de parler de moi. Trop, c’est trop, je ne suis pas ta copine. Lolo Beauté, arrête de me défendre, l’amitié n’est pas forcée. Oui, à un moment de ma vie, j’ai eu à parler mal de certaines personnes, je reconnais. Je ne veux pas de ton amitié. Laisse moi me concentrer sur mes activités. Ne mêle pas mon nom à tes clashes”. ça se passe de commentaire.