Le projet de réforme de la monnaie Ouest-Africaine, le Franc CFA initié conjointement par les présidents Français Emmanuel Macron et Ivoirien, Alassane Ouattara se voit buter au refus d’une frange de sénateurs français. Pour rappel, cette réforme du Franc Cfa doit donner naissance à l’Eco, la nouvelle monnaie de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine. Alors que le projet de réforme doit être soumis au vote des sénateurs français la semaine prochaine, un groupe de sénateurs s’y oppose. Voici un extrait de la motion, qu’ils ont produit à cet effet : « Les auteurs de cette motion considèrent que l’adoption de ce projet de loi, autorisant le gouvernement Français à entériner la réforme du franc CFA de la zone Ouest-Africaine, pose des problèmes, tant sur la forme que sur le fond.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Laurent Gbagbo-Alassane Ouattara-L’entretien téléphonique de la discorde !

Sur la forme, le gouvernement demande aux parlementaires d’approuver une réforme dont les contours restent flous, notamment sur la future gouvernance de l’eco et la convention de garantie à venir. Pire, ce projet, non discuté avec l’ensemble des partenaires de l’UEMOA, n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les états de la CEDEAO et vient même court-circuiter les discussions en cours au sein de cette zone autour d’une monnaie remplaçant le franc CFA, le leone, le naira, le dollar libérien, le franc guinéen, le cedi, le dalasi et l’escudo cap-verdien…Pour finir, il est pour le moins regrettable que Paris se précipite alors même que d’une part, seul le parlement Ivoirien ait été saisi du projet , et d’autre part, aucune consultation populaire n’ait été prévue… ». Au vu de cet extrait, la tâche sera difficile pour Alassane Ouattara et Emmanuel Macron dans leur chronogramme de mise en circulation de l’eco qui était annoncée dans les mois à venir.