Ancien footballeur ayant démarré sa carrière au Yanis sport de Séguéla, Bakayoko Ibrahima a évolué par la suite à l’international, dans de grands clubs. Après le stade d’Abidjan, il signe à Montpellier où il reste trois saisons. Son amitié avec le président de ce club, l’a amené à baptiser son groupe scolaire sis à Abidjan, du nom de Louis Nicollin. Bakayoko Ibrahima a joué à l’olympique de Marseille de 1999 à 2003 avant de prendre sa retraite internationale en 2015. Attaquant puissant, il a fait partie de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Police nationale-Kouyaté Youssouf confirmé Directeur général-Voici la promotion dont il bénéficie également

Paix à l’âme du père de Bakayoko Ibrahima, décédé le mardi 22 décembre à Abidjan

Footballeur retraité, à 43 ans, Ibrahima Bakayoko vient de perdre son père, Bakayoko Capit. Décès survenu le mardi 22 décembre à Abidjan. Le corps de Bakayoko Mamadou Capit, sera transféré le jeudi 31 décembre à Séguéla suivi de l’inhumation le vendredi 1er janvier 2021. Avec Bakayoko Ibrahima, c’est toute la grande famille Bakayoko de la ville de Séguéla au centre ouest de la Côte d’Ivoire qui est consternée. Natif de Séguéla, Ibrahima Bakayoko a notamment fait le lycée moderne de cette ville où il était le fer de lance de l’équipe de football du lycée lors des tournois OISSU. Joueur très discret, fondateur du groupe scolaire Louis Nicollin, Bakayoko Ibrahima vit une retraite paisible à Abidjan. Les condoléances les plus attristées de la rédaction d’Actupeople à la famille Bakayoko.