• Save

Aux premières heures de son décès, le corps sans vie de Dj Arafat a été exposé sur les réseaux sociaux. Il y’a eu ensuite la polémique de sa dépouille mortuaire qui aurait été photographiée dans son casier à Ivosep. Il s’avérera par le suite que les images diffusées n’étaient pas celles de Dj Arafat, mais plutôt celles de Thierry Zo décédé lui aussi des suites d’un accident de moto au mois de Juin, et enterré depuis lors. A la faveur des mesures portant prise en charge des obsèques de Dj Arafat par le gouvernement Ivoirien, le ministre de la culture a annoncé des poursuites judiciaires pour toute personne passible d’actes de diffusions d’une image quelconque du corps sans vie de Dj Arafat sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Le gouvernement prend en charge les obsèques de Dj Arafat : Le sens d’une décision

Dj Arafat, le ministre veut sévir

Dès les premières heures du décès de la star du coupé décalé, Dj Arafat, certaines images montrant le corps sans vie du regretté Ange Didier, ont circulé en boucle sur la toile. Toute chose qui aura choqué de nombreux Ivoiriens. Et surtout les admirateurs du chef de file de “la Chine populaire”. Lors de l’annonce du ministre de la culture relativement à la prise en charge des obsèques de Dj Arafat, le premier responsable de la chose culturelle en Côte d’Ivoire, Maurice Kouakou Bandaman, a lancé cette sévère mise en garde. Le Ministre a tenu à informer certains internautes qui «prennent le malin plaisir à publier sur les réseaux sociaux le corps du défunt dans un casier mortuaire, qu’ils s’exposent immédiatement à des poursuites judiciaires», a-t-il fait savoir.

Publicités