• Save

Le décès du colonel Issiaka Ouattara aux Etats-Unis dans la nuit du dimanche au lundi 6 Janvier 2020 a été le fait marquant de la journée d’hier en Côte d’Ivoire. Le président Alassane Ouattara a profité de la présentation des vœux de nouvel an pour annoncer officiellement en direct de la télévision nationale la mort du célèbre officier supérieur de l’armée ivoirienne. Ex commandant de zone des forces nouvelles, le colonel Wattao était un ami fidèle et loyal à Guillaume Soro. Par ailleurs, cela explique le fait que ce décès est commenté avec beaucoup d’intérêt par les proches du président de Générations et Peuples Solidaires. Après Franklin Nyamsi, conseiller de Guillaume Soro qui parle d’empoisonnement dont aurait été victime le colonel Wattao, c’est au tour de Roger Banchi de s’inviter dans le débat. Figure tutélaire de la rébellion, Roger Banchi vient d’être nommé représentant du mouvement politique de Guillaume Soro pour l’Europe. L’homme qui est dans le secret des dieux en sait beaucoup sur les rapports entre Guillaume Soro et le colonel Wattao. Il parle de pacte mystique et prévient surtout.

Lire aussi : Décès du colonel Issiaka Ouattara dit Wattao-Un proche de Guillaume Soro accuse : « Il a été empoisonné »

Roger Banchi : « Les militaires savaient le lien spirituel, et même mystique… »

Les tweets, Roger Banchi en a publié à foison la journée d’hier. Mais celui-ci en valait bien le détour. Il est stipulé ainsi : « Veillez bien à ne pas exacerber la douleur des nombreux militaires qui savaient le lien militaire, spirituel et même mystique…entre Wattao et Guillaume Soro, le Che Bogota. Déjà même des funérailles sans l’un…spirituellement, c’est une transgression grave… ». Un message fort intriguant en cette période de suspicion entre le pouvoir d’Abidjan et les militaires dont Guillaume Soro bénéficie encore de la confiance d’un grand nombre.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.