• Save

« Je pense que l’heure n’est pas à se disputer sur qui aimait le plus Arafat ou qui ne l’aimait pas suffisamment. L’heure n’est pas à fustiger et dénigrer ses adversaires artistiques et à chercher en eux des boucs émissaires. L’heure n’est pas non plus à identifier ceux qui dénonçaient ses frasques ou ceux qui les supportaient mieux. L’heure n’est pas à interdire X ou Y de parler à la conscience de la jeunesse quant à l’importance de ses choix de vie .

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Décès de Dj Arafat-Annonce faite par la télévision nationale au Journal de la mi-journée

Arafat était d’abord une Vie, et la Vie est précieuse et irremplaçable. Il était une icône, une vraie star, mal aimée ou bien aimée, son départ a choqué et attristé tout le monde. De grâce, octroyez le droit à tout le monde de le pleurer. Que Dieu fortifie sa mère et toute sa famille et yako à tous. Dieu est souverain ». Cette publication de Caroline Dasylva, présentatrice de l’émission C’Midi a été jugée inopportune par plusieurs internautes. Une sorte de procès d’intention, qui somme toute, pour certains, n’avait pas lieu d’être.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.