• Save

Avec son époux, N’Goran La Loi, décédé, il y’a quelques années plutôt, Allah Thérèse a écrit les plus belles pages de l’histoire de la musique traditionnelle ivoirienne. Allah Thérèse a rythmé les années indépendances de ses mélopées enchanteresses. Allègrement accompagnée par les notes d’accordéon que savaient choisir avec délicatesse son compagnon.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Mandat d’arrêt-Hamed Bakayoko en France pour obtenir l’arrestation de Guillaume Soro ?

Allah Thérèse, c’est donc plus de 60 ans sur scène. Toute une vie dédiée à la musique. Ce dimanche 19 janvier, elle s’en est allée à l’hôpital de Djêkanou. Elle est partie à la même date, à l’instar de Fulgence Kassy, un autre illustre fils du centre de la Côte d’Ivoire. Adieu Allah Thérèse. Adieu mémé. Tu as mené le juste combat. Repose en paix.