Les élections législatives du 06 Mars 2021 se dessinent difficilement pour le RHDP à Daloa qui a du mal avec le choix des candidats qui défendront les couleurs du parti d’Alassane Ouattara. Parmi les candidats en lice pour l’investiture du parti, un candidat fait beaucoup parler de lui, Tehi Diaby, chef d’entreprise et philanthrope, qui a toujours été auprès de la population. Tehi Diaby est le prototype de la nouvelle génération souhaitée par le président Alassane Ouattara. Il est rentré à la suite de l’appel du président de la République en 2013 après des années d’exil en France. De retour au pays, il a investi dans l’immobilier, le transport en embauchant de nombreux jeunes de Daloa. Depuis 2018, Tehi Diaby s’impose sur la scène locale par des actions sociales.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Le premier ministre Hamed Bakayoko précipitamment en France ?-Les raisons évoquées

Entré officiellement en politique en décembre 2019 sur l’appel de la population de Daloa, Tehi Diaby à été reçu par le Ministre Mamadou Touré avec qui, les relations n’ont jamais été au beau fixe. Selon des informations en notre possession, la direction du parti aurait arrêté une liste de 6 personnes pour défendre ses couleurs aux législatives. Parmi ces personnes, le nom de Tehi Diaby n’y figure pas. Révoltée, la population de Daloa a exprimé son ras bol cet après midi à la résidence du doyen d’âge, le Sénateur Lanciné Touré. Le sénateur a été formel : Une liste du RHDP sans Cheick Touré, Amaral Fofana et Tehi Diaby ne reflétera pas le choix de la base du parti. Ces personnes citées ont été des acteurs clés du rayonnement du parti à Daloa et de la réélection du président Alassane Ouattara. Selon les chiffres des élections de 2016, la ville de Daloa a eu une participation de moins de 15% car la population a refusé le choix imposé par le ministre Touré Mamadou. Dans la cité des antilopes, l’on prévient déjà que si la liste Cheick Touré, Amaral Fofana et Tehi Diaby s’engage sous une bannière autre que celle du RHDP, celle-ci fera tomber la liste RHDP. Ce qui laisserait bien évidemment une opportunité à l’opposition qui pourrait remporter les élections législatives à Daloa.