• Save

Dans sa cinquième allocution du fait de la crise sanitaire à coronavirus, le Président français, Emmanuel Macron, vient de s’adresser aux français. Il faut retenir pour les grandes lignes que le confinement prendra fin en France le 11 mai. A cette date, les frontières des pays non européens resteront fermées. S’il y’a une annonce qui était attendue des pays africains, c’est bien celle inhérente à la dette. A ce propos, le président sénégalais Macky Sall avait émis le vœu de voir annuler la dette publique. Le Pape François avait abondé dans le même sens. Tidjane Thiam proposait par ailleurs cette annulation des dettes afin de permettre à l’Afrique de faire face avec ses ressources propres à la crise sanitaire. Toutes ces voix ont été entendues. Puisque le président français, Emmanuel Macron, dans son allocution de ce jour, envisage l’annulation de la dette des pays africains.

Lire aussi : Politique-France-Un document du ministère des affaires étrangères annonce la déstabilisation des Etats Africains grâce au coronavirus

Crise sanitaire-Annulation de la dette des pays africains-La France s’y engage

Selon plusieurs publications de l’Organisation Mondiale de la Santé ( l’OMS), l’Afrique est le continent qui sera le plus durement touché par la crise sanitaire à coronavirus. Quand on sait que les infrastructures sanitaires en Afrique ne peuvent faire face à une crise à grande échelle. La nouvelle de l’annulation de la dette des pays africains annoncée par le président français, Emmanuel Macron, est l’occasion pour les Etats africains de puiser dans leurs ressources afin de faire face à la crise. Pour ne pas être surpris par une pandémie que l’on annonce depuis quelques mois. Le fait d’annuler la dette est certes une bonne nouvelle, mais les Etats africains sauront-ils appréhender le sens d’une telle mesure ?.