• Save

Les crises au sein du BURIDA, Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs n’en finissent pas. La toute dernière en date oppose le clan Noël Dourey à celui de l’artiste zouglou, Bilé Didier. La raison de cette guéguerre, aussi surprenante soit-elle, est la mort de Dj Arafat.

Lire aussi : Interview-Yves Roland Jay Jay (Chargé de communication de Dj Arafat) : « Dj Arafat avait le moral…ses rapports avec Molaré »

Burida-Le décès de Dj Arafat oppose les artistes ivoiriens

Dj Arafat, source de querelles entre sociétaires du Burida. On assiste à une montée des tensions ces derniers jours entre sociétaires du Bureau Ivoirien des droits d’auteurs, BURIDA. Les premiers, ceux favorables à l’élection des membres des collèges de la nouvelle assemblée générale du BURIDA, conduits par le clan Noël Dourey, sont en ce moment opposés à un collectif de membres dénommé : « Légalité et transparence », emmenés par le groupe de Bilé Didier. Ces derniers appellent au boycott de ces élections, au regard notamment de la situation de deuil qui frappe la famille des artistes, le décès de Dj Arafat : «Nous sommes frappés par un deuil qui nous a vraiment meurtris, le décès de notre frère Dj Arafat. Il fait partie des nôtres. Il est de la maison, le BURIDA. On ne court pas. Ecoutez, si vous avez un mariage et qu’en cours de route, votre père trouve la mort, il va s’en dire que malgré l’importance de votre événement, vous allez l’annuler et enterrer d’abord votre père avant de penser à vous marier. C’est une question de bon sens. On ne demande pas une annulation de ces élections, mais juste un report et laisser le temps que nous enterrons notre frère et après, en toute sérénité, allons aux élections. Nous ne nous reconnaissons pas en cette élection. Et nous allons la contester jusqu’au bout. Les gens veulent nous diviser, ils nous trouveront sur leur chemin», a lancé Bilé Didier.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Le gouvernement prend en charge les obsèques de Dj Arafat : Le sens d’une décision

  • Save

Le camp Noël Dourey persiste et signe : «Les résultats de ces élections vont s’imposer à tous. Aller au vote, ce n’est pas un reniement de la douleur. Dj Arafat, c’est notre fils, un artiste émérite qui est décédé. Mais on nous demande un report d’une semaine de ces élections par rapport au deuil, est-ce à dire qu’on va enterrer Arafat avant la fin de la semaine ? Bilé Didier, lui, il décide de m’appeler la veille des élections et plaider pour un report. Si nous voulons être sérieux avec nous-mêmes, il fallait appeler au moins 5 jours plutôt afin que nous puissions discuter sérieusement autour d’une table et non la veille, alors que des délégations ont emprunté des cars depuis l’intérieur du pays pour venir voter à Abidjan. Dire de surseoir à ces élections, ou est le bon sens ? Les artistes, voyez-vous, on les a longtemps infantilisés, on ne va pas continuer dans ça. Il faut arrêter de distraire les Ivoiriens.», a martelé Noël Dourey.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.