• Save

Tiesco le Sultan est dans de beaux draps. Interpellé depuis hier par la police en charge de la lutte contre la cybercriminalité, l’artiste coupé décalé sera présenté, si rien fait devant un procureur ce matin. Tout est allé vite dans cette affaire où une plainte a été portée contre lui par Yves Roland Jay Jay, connu pour avoir été chargé de communication de Dj Arafat. Ce dernier accuse Tiesco le Sultan de diffamation. Il lui reproche d’avoir tenu des propos diffamatoires à son égard. En effet, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Tiesco le Sultan a menacé de manière ouverte Yves Roland Jay Jay arguant que celui-ci aurait reçu de l’argent de la maison de disques, Universal Afrique, et ce, aux fins d’exploiter les comptes sociaux ( Facebook, Instagram..) de Dj Arafat. Cette accusation est intervenue le 12 avril dernier suite à la polémique suscitée par un remix de la chanson “péter les plombs” estampillé par le chanteur camerounais, Tenor.

Lire aussi : Interview-Emmanuelle Kéïta (Actrice-Décoratrice d’intérieur)-Après le débat face à Suspect 95 : “Il a prôné une moralité hypocrite”

Tiesco le sultan négocie pour un règlement à l’amiable

Relâché après son audition à la police de lutte contre la cybercriminalité, Tieco le Sultan a tenté en vain, de rentrer en contact avec Yves Roland Jay Jay pour un règlement à l’amiable. Avec des offices commis auprès de l’ex chargé de communication de Dj Arafat, il a été fait cas d’un dédommagement pour le retrait de la plainte. Si Yves Roland Jay Jay retire donc sa plainte après avoir été dédommagé, Tiesco le Sultan évitera la prison. Dans le cas contraire, il devra répondre de ses actes devant la justice et se verra jeter en prison pour un bon moment. Affaire à suivre donc, pour pasticher une expression propre au mouvement coupé décalé.