Yannick Chinois ou Grah Niaba Yannick à l’état civil restera à jamais le symbole de ces milliers de jeunes qui ont pleuré Dj Arafat de par le monde. Le 31 août 2019 au petit matin lors de l’ultime adieu au stade Félix Houphouët Boigny, les larmes de Yannick avaient ému le monde entier. Affaissé sur les barbelés du “felicia”, le regard hagard, le jeune homme exprimait de toute son âme la douleur qu’il ressentait à ce moment-là. Deux mois après, l’émotion est toujours aussi vive : “Mon amour pour le daïshikan est inexplicable. Je suis encore sous le choc. Le monde a perdu un monument. Et ses œuvres m’inspirent chaque matin. Avant de sortir, j’écoute ses chansons, et cela me booste…”. Yannick, fan indécrottable de Dj Arafat a connu la star du coupé décalé depuis ses débuts à la rue princesse dans la commune de Yopougon.

Lire aussi : Télévision-C’midi-Après ses propos à polémiques-Tina Glamour imitée- Voici celle qui se cachait derrière son personnage !

Yannick : “Dj Arafat était un rassembleur”

Lorsqu’on demande à Yannick, pour lui, qui était Dj Arafat ? Sa réponse est sans équivoque : “Dj Arafat, c’était toute une philosophie, un rassembleur. C’était un artiste talentueux, unique en son genre. C’était l’idole de toute une génération…”. Yannick n’était pas un fan passif. Il a été à de nombreux concerts de son artiste, notamment au palais de la culture de Treichville, au stade de la BAE à Yopougon. Pour Yannick, un chinois ( c’est ainsi qu’on désigne les fans de Dj Arafat), c’est quelqu’un d’instruit, un travailleur, un persévérant. Malgré la douleur et l’émotion qui l’étreignent deux mois après la disparition de Dj Arafat, Yannick a un message : “Voici deux mois que je suis sous le choc de la disparition de mon idole. Deux mois de douleurs. Nos souffrances ne pourront être soulagées un tant soit peu que si l’on éternise les œuvres de Dj Arafat en érigeant un musée en son nom. Il pourrait avoir des productions qui vont parler de Dj Arafat que je me propose d’animer.

Lire aussi : Paris-Quelques rares images de l’anniversaire de Yerim, le fils du ministre Hamed Bakayoko

Je lance un appel aussi aux chinois d’ici et du monde entier : achetons les CD originaux du dernier album du daïshikan afin de réaliser le plus grand rêve qu’il avait de son vivant, celui d’obtenir un disque d’or”. Pour clore l’entretien qu’il a accordé à Actupeople, Yannick lâche : “Je reste chinois à vie. Après les émotions suscitées après mes larmes, j’ai reçu beaucoup de dons. J’essaie donc d’agrandir mon commerce. Plusieurs promesses n’ont pas été tenues. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu. Je sollicite par ailleurs le maire de Koumassi, Mr Cissé Bacongo pour l’obtention d’un magasin dans la commune de Koumassi. Fortes pensées à Maman Carmen et bébé Rafna…J’adresse des remerciements particuliers au père de la charité, Hassan Hayek”.