• Save

Ce n’est pas le moment. Mais le débat qui a lieu sur la Toile invite à se prononcer et à tirer un début de conclusion. Le débat est puéril et enfantin, mais il laisse paraître combien Dj Arafat était très mal entouré. Si preuve en avait t-on besoin, voir Ali le code, garde du corps de Dj Arafat et son manager Arnaud Jaguar s’invectiver pour 5 millions de Fcfa, quelle honte ?.

Lire aussi : Dj Arafat-Avant sa mort, il a laissé un symbole à l’un de ses danseurs

Anniversaire surprise de Ali code trois jours après les obsèques de Dj Arafat : “J”en suis fier…”

Trois jours après les obsèques de Dj Arafat, Ali le code le dit avec fierté : “ça m’a fait plaisir de fêter mon anniversaire…J”en suis fier”. Et comme réponses à ses pourfendeurs qui lui reprochent d”avoir fêté son anniversaire juste quelques jours après les obsèques de son bras droit, ce sont des injures. Après son anniversaire surprise, Ali le code est le premier à allumer la mèche, accusant Arnaud Jaguar d’avoir détourné 5 millions de Fcfa. Là où le silence aurait été la meilleure réponse de la part de ce dernier, tellement le sujet n’en vaut pas le détour. L’on a plutôt assisté à une pléthore de réponses de la part d’Arnaud Jaguar.

Lire aussi : Interview-Arnaud Jaguar ( Manager de Dj Arafat)-Après les obsèques de son artiste, il sort enfin de son silence : « Il ne me parlait que de Dieu…Ariel Sheney, jamais »

Une première intervention, une seconde intervention dont voici un extrait : “Avant tout, je voudrais vous présenter mes excuses pour le délai de réponse. Après les obsèques, chacun avait besoin de faire son deuil. Je tiens à vous rassurer que je suis là et je vais bien. Je profite pour apporter un éclairci sur ce qui se dit en ce moment sur la Toile concernant les 5.000.000 de Fcfa destinés à la structure yôrôgang que j’aurais détournés”. Comme s’il avait besoin de se justifier. Et vu que les écrits ne suffisent pas , Arnaud Jaguar va se lancer dans un direct Facebook. Et Ali le code de lui répondre à travers un autre direct toujours sur Facebook exposant toute la laideur intellectuelle qu’on savait de ces garçons. Et qui n’a juste qu’une seule trame, les injures, rien que les injures. Ce n’est pas le moment de faire le procès de Dj Arafat ; tant en a été fait de son vivant, que Arnaud Jaguar et Ali le code auraient pu nous éviter ce spectacle, tuant de facto une seconde fois celui qu’il disait tant aimer. Et donnant aussi et surtout la preuve par 3 que Dj Arafat était très très mal entouré. Hélas.