Ce samedi 19 décembre, Soum Bill et Mix 1er étaient en concert au palais de la culture de Treichville. Même si l’esplanade qui accueillait ce show n’était pas bourré à craquer, le public qui a assisté à la prestation de ce duo était acceptable. Après un tel évènement, bien évidemment, ceux à qui, les artistes pensent, c’est à leurs fans. Mix 1er, reconnaissant du soutien qu’il a toujours reçu de sa fan base, s’est fendu d’une belle lettre dont voici un extrait : “Très chers, MP, fans. Il est 3heures du matin, et je me prépare à aller au lit. Mais avant, j’ai envie de t’écrire cette petite lettre.

Lire aussi : Abidjan-Concert-Soum Bill et Mix 1er sur scène ce samedi 19 décembre au palais de la culture-Les raisons de suivre ce duo !

Toi, qui, depuis le début, au maquis “la cour des grands” à Marcory, ne ratait aucune de mes soirées. Il y’a aussi, toi qui a dansé sur mon premier titre “bobaraba”, et qui m’as encouragé à continuer jusqu’à “C’est mon nom”, en passant par “Mal à la tête”, et plus encore. Toi, qui, oui, toi, qui cries, quand tu me vois, demandes à faire une photo, à me parler, à me dire bonjour. Toi, qui te soucies de mon bien-être, comme si j’étais un membre de ta famille. Il y’a aussi, toi, qui chaque jour, me laisses un petit commentaire ou un Like, partages mes publications, te disputes même de toutes tes forces pour me défendre parfois …Toi, oui, toi, qui cours acheter mes œuvres dès que tu le peux sans hésitation. Toi, qui payes malgré tes difficultés, les tickets pour venir me voir en concert ou en spectacle …Toi, oui toi, toi grâce à qui j’en suis là aujourd’hui. Toi qui me lis en ce moment, qui as peut-être autre chose à faire, mais qui est quand même sur ma page. Toi, oui toi, c’est bien à toi que je parle : Merci… Merci encore pour ce samedi 19 décembre au palais de la culture à l’occasion du concert “Le duel des Champions”. Tu penses sûrement que de la scène avec tous les Spotlights, je ne t’ai pas vu, je t’ai bien vu. Je ne connais peut-être pas ton prénom, mais je t’ai vu mon MP fan, tu étais encore là et tu m’as encouragé, tu as même chanté avec moi, j’ai dégusté tes applaudissements et tes cris avec plaisir, je m’en réjouis encore”.