Safarel Obiang a rendu public, il y’a quelques jours, l’escroquerie dont il a été victime par une dame dans une opération immobilière qui aura mal tourné. Lors de plusieurs directs Facebook où il aura longuement expliqué son infortune, Safarel Obiang dit avoir exploré toutes les voies légales. Pour une maison qu’il devait acquérir, au départ, à 45 millions de Fcfa, et pour laquelle il a avancé 10 millions Fcfa, son interlocutrice aura fait de la surenchère au point où elle lui dira que pour une maison, qui était à 45 millions au départ, que celle-ci ne vaudrait désormais que 80 millions de Fcfa. Désemparé, il a donc voulu que la dame lui rembourse les 10 millions qu’il lui a remis comme acompte. Mais jusque-là, il n’a pu entrer en possession de la somme versée.

Lire aussi : Coupé décalé-Safarel Obiang-Grugé sur la somme de 10 millions de Fcfa dans une opération immobilière-Son message de détresse

Après plusieurs plaintes à la police et à la gendarmerie restées sans suite, sa seule alternative a été d’ébruiter cette affaire sur les réseaux sociaux. Dans ce « combat » qu’il mène, il a reçu le soutien public de Makosso Camille qui a lancé un message de menace à la personne accusée, qui, pour lui, a, jusqu’à 12h GMT ce vendredi 22 janvier pour rembourser l’argent qu’elle doit à Safarel Obiang. L’artiste coupé décalé, n’a, malheureusement pas que des soutiens. Dj Kedjevara, artiste coupé décalé lui aussi, a choisi cette période trouble dans laquelle se trouve Safarel Obiang pour promouvoir une société de promotion immobilière pour laquelle il est ambassadeur. Avec la publication suivante : « Faites comme moi. Choisissez CI Habitat ». Comme quoi, Safarel Obiang aurait fait le choix d’une structure légalement constituée, il ne se serait pas retrouvé dans la situation qu’il vit actuellement.