Les paroles de Dj Debordo sont crues et insoutenables. Un procès en règle. Une seconde mort tout simplement pour Dj Arafat. Le direct Facebook de l’artiste coupé décalé cet après midi était l’occasion toute trouvée pour lui afin d’exprimer toute la haine qu’il avait de son vivant pour Dj Arafat : “Dj Arafat a posé de mauvais actes dans sa vie. Il était tout sauf un sain. Combien de personnes ont pleuré derrière Dj Arafat pour les actes qu’il posait. Il s’est noyé dans son propre film. Il a été victime de son incivisme. Ses défauts ont dominé, il s’est attiré lui-même ses propres malédictions. Donc il est allé droit dans le malheur. De son vivant, il n’a pas pu avoir son disque d’or. A sa mort, ses fans n’ont pu rien faire à nouveau pour ce disque d’or à titre posthume.

Lire aussi : PRIMUD 2019-Après avoir remis une villa à sa fille, Molaré à Dj Arafat : « Tu me manques, jeune »

Dj Arafat a couché avec les femmes des gens, donc il s’est livré à la mort. Quand il a crée son concept “moto moto”, j’ai eu la vison de son déclin et je l’ai dit. Je n’ai pas payé moto pour Dj Arafat. Il a donc été victime de ses propres choix”….Quelques bouts de phrases et de mots employés par Dj Debordo lors de son réquisitoire, un véritable brûlot à la mémoire d’un artiste qu’il continue d’appeler “mon frère”. Un direct Facebook qui pue toute la haine et la jalousie que Dj Debordo avaient de son vivant pour Dj Arafat. Son exutoire mal contrôlé fera date et restera à jamais gravé dans les mémoires. “Les chinois, vous avez trahi ”poulet” ( c’est en ces termes que Dj Debordo désignera Dj Arafat à la fin de son direct). Sans commentaire. “La mort de Dj Arafat n’en est pas une , mais plutôt un suicide”, une conclusion des plus cyniques.