• Save

Depuis ses années de disc jockey à 14 ans au maquis le Shanghaï à Yopougon sur la fameuse Rue Princesse, Dj Arafat a commencé à construire son image. En 2003 à 17 ans, il sort son tout premier single  »Jonathan ». Dans la foulée, il s’installe en France où il est rapatrié à la suite d’un contrôle dans la ville de Lyon en France. En 2006, il sort un titre très fort en featuring avec Christy B et se relance avec un duo très réussit avec Dj Debordo sur le concept Kpangbô. Dj Arafat ne s’arrêtera plus et catapulte tubes sur tubes. 120 titres au total avec un véritable pic en 2012 avec les titres Kpankaka, Frappé Naboula, Aréguédé…

Lire aussi : Coupé décalé-Avant sa mort, Dj Arafat craignait-il pour sa sécurité ?

A la faveur des réseaux sociaux et sa prolifération en Afrique, Dj Arafat qui faisait constamment la Une des magazines people réussit la mutation digitale. C’est l’artiste lui même qui gère toutes ses pages sur les réseaux sociaux. Que ce soit sur Facebook, Instagram, Dj Arafat est aux manettes, se constituant une véritable famille virtuelle baptisée « les chinois ». Une citadelle imprenable, fansbase très fidèle de plus de cinq millions de personnes tous réseaux sociaux confondus qui l’aura porté jusqu’au bout.

Lire aussi : Interview-Yakou Binaté-L’un des proches de Dj Arafat livre ses dernières confidences :  »Voici ce, à quoi il tenait plus que tout »

Dj Arafat était l’artiste ivoirien le plus suivi sur Facebook

Sur Facebook, il était le roi inconsté. Compétiteur hors pair, il n’aimait pas que l’on lui truste son hégémonie dans bien de domaines. Comme l’a confié dans une interview accordée à Actupeople par Yakou Binaté, Dj Arafat n’avait qu’un seul voeu, « être le premier artiste coupé décalé à décrocher un disque d’or pour ne plus être contesté dans ce genre musical ». Roi des réseaux musicaux, il a su habilement travailler sur son image pour acquérir une grosse notoriété même si la réputation n’était pas au rendez vous, l’axiologie était là : la popularité. Et ça, nul ne peut le contester.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.