• Save

Mauvais choix communicationnel tout simplement. Parler de stratégie, ce serait insulté les puristes du métier. Sinon comment comprendre qu’à la veille de la sortie de son nouvel album intitulé “Mon CD”, Ariel Sheney se rende coupable présumé de faits de séquestration et de violences en groupes sur le jeune photographe du nom de Cheick, qui l’a servi auparavant, et a été également aux côtés de Dj Arafat. Actupeople s’interrogeait il y’a quelques jours : “Coupé décalé, sans Dj Arafat, que devient Ariel Sheney ?”.

Lire aussi : Coupé décalé-Sans Dj Arafat-Que devient Ariel Sheney ?-Ce que Molaré dit de son nouvel album

Le scandale dans lequel il est impliqué à l’allure de bad buzz était-ce un début de réponse de la part d’Ariel Sheney ? Si c’est le cas, il s’y sera très mal pris. Parler, et faire parler de soi, en termes communicationnels, ne doit toujours pas se faire à travers des buzz mal inspirés. Surtout quand on s’appelle Ariel Sheney, et que l’on est juste que le fruit de buzz mal orchestrés par un maître penseur qui ne voulait juste qu’à travers ses choix, mettre sous l’éteignoir ses concurrents directs. Ariel Sheney s’est cru et a pensé être la star déjà achevée, accomplie, arrivée à maturation. Que nenni. Séquestrer une personne, lui arracher des aveux sous la menace d’une arme, une véritable torture.

Lire aussi : People-Coupé décalé-Ariel Sheney séquestre Cheick, le photographe-Il menace et veut porter plainte : « Je suis deux fois plus dangereux que Dj Arafat »… »Sa voisine a suivi la scène où il a sorti son arme »

Et Ariel Sheney s’en enorgueillit. S’il croyait ou pensait faire ainsi un buzz à la veille de la sortie de son album, comme a bien pu le penser son ex manager, Arnaud Jaguar, Ariel Sheney vient hélas, de tirer dans ses propres pieds. Par un acte aussi irréfléchi, il a assombri davantage son avenir musical devenu brumeux depuis la mort de Dj Arafat.