Un an après le décès de Dj Arafat, le constat est clair, Ariel Sheney a du mal à renouer avec le succès. Sa nouvelle sortie “Kumbala” ne convainc pas. Au point où ce titre est qualifié de “musique douce” par Safarel Obiang qui se positionne comme l’un de ses farouches adversaires sur le plan musical. Pourquoi Ariel Sheney n’arrive-t-il pas à redécoller ?. Est-il cantonné à demeurer à jamais dans l’ombre de Dj Arafat ?. Au niveau du coupé décalé, Ariel Sheney a-t-il une réelle identité musicale ?. Autant de questions qui méritent quelques approches.

Lire aussi : Coupé décalé-Ariel Sheney-La colère du lion-Traité de judas-Un an après le décès de Dj Arafat-Il règle enfin ses comptes-Voici ceux qu’il attaque

Ariel Sheney-A l’épreuve de la disparition de Dj Arafat

Au final, l’on se rend compte qu’Ariel Sheney s’est fait un nom et une identité musicale grâce à Dj Arafat. Il a certes des qualités musicales indéniables. La preuve, ses titres “sympa” et “jolie amina” sont des illustrations parfaites, mais sa carrière se profilait et se projetait avec le nom de Dj Arafat. Et ce, à plusieurs égards. Celui qui permet à Ariel Sheney d’exprimer son talent d’arrangeur est Dj Arafat. Le daïshi le prend sous son aile et en fait son beatmaker. Ariel Sheney évoluera ainsi à l’ombre de son mentor jusqu’à la production de ses premières œuvres musicales. Timidement, mais sûrement, il commence à se faire une place. Mais on l’identifie toujours à Dj Arafat. Et vient le moment où il décide de prendre sa liberté. Celle-ci se fera avec fracas au point où le bienfaiteur d’hier qui se sent trahi voue aux gémonies à jamais Ariel Sheney.

Lire aussi : Musique-Kiff No Beat-Didi B-Ya pas l’argent dedans-Il amène le rap ivoire dans une autre dimension

L’image qu’il était en train de se construire prend un coup. Et le pire arriva. Le décès de Dj Arafat. Depuis lors, le référent auquel on le comparait n’étant plus là, la notoriété d’Ariel Sheney est en nette baisse. Les clashs de Dj Arafat qui donnaient une certaine côte à Ariel Sheney n’existent plus. Musicalement, il a du mal à trouver l’inspiration nécessaire. Et ce, jusqu’à quand ?. A moins, de rester éternellement dans l’ombre de celui qui l’aura fait. Malgré une popularité trop tôt acquise à cause de ses démêlés avec Dj Arafat, artistiquement, Ariel Sheney ne pèse pas grand chose devant des ténors de la musique coupé décalé tels Mix 1er, Bebi Philip, Serge Beynaud, Dj venom et bien d’autres.