Alphonse Soro, président d’un mouvement proche de Générations et Peuples Solidaires de Guillaume Kigbafori Soro serait rentré d’exil cette nuit. A bord, dit-on d’un vol Air France en provenance de Paris, il aurait foulé le sol Ivoirien. Quand on sait l’acharnement que subit depuis un an les partisans de Guillaume Soro, l’on est surpris d’une telle nouvelle. Dans le sérail de l’ancien président de l’assemblée nationale, l’on a accueilli l’information avec des pincettes, mais l’on s’en est fait tout de même de bonnes raisons.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Boubaker Sy-Porte-parole des jeunes du parti de Guillaume Soro-Son cri de cœur face à l’injustice et l’inégalité sociale : “Ils ont endormi l’élan patriotique du peuple…”

L’entrée d’exil d’Alphonse Soro, si cela s’avérait, ne souffrirait d’aucun doute qu’elle serait la résultante d’un deal. L’on en veut pour preuve la docilité de proches d’Alphonse Soro ces derniers temps, à l’égard du pouvoir d’Alassane Ouattara. De son côté aussi, Alphonse Soro brille au sein du GPS par son manque d’activisme. Ce qui va s’en dire qu’en sourdine, du moment où il négociait son retour, il était soumis à la loi d’omerta, condition sinequanone pour un quitus de retour au pays. Même si “cette défection” d’Alphonse Soro au niveau de GPS sera mal vécue, d’autant plus que la ligne de conduite édictée par Guillaume Soro vis-à-vis du gouvernement Ivoirien n’a pas changé; ne devrait-on pas aussi voir en ce retour l’ouverture dont veut se faire garant le régime d’Alassane Ouattara depuis quelques mois ?.

Laisser un commentaire