Patrick Achi, le premier ministre Ivoirien a été évacué le 10 mai dernier en France pour des soins. Et ce, sans aucun communiqué officiel. C’est connu. Une opacité a entouré, comme cela l’a été par le passé, cette actualité mettant à l’index une personnalité de premier rang de l’Etat de Côte d’Ivoire. Et comme toujours, c’est après bien d’allégations et autres rumeurs que son retour ce vendredi 14 mai a été mis en scène avec les caméras de la télévision nationale. Cela rappelle bien évidemment un scénario vécu il y’a peu, le cas Amadou Gon Coulibaly. Le 2 juillet 2020, le défunt premier ministre Ivoirien décollait de l’aéroport du Bourget à Paris pour Abidjan. Pour ce retour triomphal, il avait été accueilli par le président Alassane Ouattara. Sourires aux lèvres, les déclarations d’amour, de fidélité et de loyauté n’avaient pas manqué. Avec cette motion en fin de citation : « Au travail ».

Lire aussi : Paris-De retour ce 02 juillet-L’avion présidentiel a décollé avec Amadou Gon Coulibaly pour Abidjan

La suite, on la connait. Un drame survenu en plein conseil des ministres. Six jours plus tard, soit le 8 juillet 2020, Amadou Gon Coulibaly mourrait. Loin d’être des oiseaux de mauvaise augure. Pour une personne dont on dit avoir été opéré. Et qui, en l’espace d’un mois, aura subi plusieurs examens médicaux, ce retour précipité ne fait-il pas plané hélas un autre spectre que nous ne voudrions nommer ?. Toujours est-il que le discours n’a pas changé. A son arrivée, Patrick Achi a laissé le message suivant : « De retour ce soir à Abidjan ! Merci à mes compatriotes pour leurs pensées et leurs prières. Merci au Président Alassane Ouattara et à l’ensemble du gouvernement de Côte d’Ivoire pour leur attention de chaque instant. Tout va très bien ! Désormais le programme est simple : Au travail ! ».