Le premier mandat d’Alassane Ouattara pour la troisième République sera-t-il enfin celui de la décrispation ?. Quand on sait que le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire est l’un des nœuds gordiens qui grippe la réconciliation nationale, l’annonce du premier ministre Hamed Bakayoko ce jour, porte à croire que les choses avancent dans le bons sens. Avec la présence du nouveau ministre de la réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin, Hamed Bakayoko a reçu les émissaires du président Laurent Gbagbo. Voici ce qu’il a écrit après cette audience : « J’ai reçu en audience ce jour, les émissaires du Président Laurent Gbagbo. Ensemble, nous avons discuté des dispositions pratiques pour son retour en Côte d’Ivoire. La cohésion nationale et le vivre ensemble sont une priorité pour le Président Alassane Ouattara ». Il y’a quelques jours, le dialogue politique national s’était vu buter à la volonté d’Alassane Ouattara du non retour de Laurent Gbagbo avant les législatives prévues le 6 mars. Avec la nouvelle donne rendue publique ce jour par Hamed Bakayoko, doit-on alléguer que Laurent Gbagbo rentrera plutôt que prévu ?.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Ghana-Koné Katina sonne le retour des exilés-Une importante décision sera prise ce samedi

Côte d’Ivoire-Retour de Laurent Gbagbo-Tout s’accélère

Nouvelle surprenante que celle donnée par Hamed Bakayoko en ce mercredi 6 janvier après avoir reçu les émissaires de Laurent Gbagbo. Alors que le conseil des ministres d’aujourd’hui n’avait pas inscrit le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire à l’ordre du jour, l’on est surpris de voir la célérité avec laquelle cette question a été évoquée avec des pré-résultats rendus officiels. L’on attend désormais avec grande impatience la date de retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire après bientôt 11 ans loin de sa terre natale.