• Save

A croire que le pouvoir d’Abidjan manque d’arguments pour convaincre sur des forfaitures qui sautent à l’œil. Pourquoi chercher à semer le doute dans la tête de certains incrédules pour faire croire qu’un communiqué diffusé un dimanche et non signé émane des services de la banque mondiale. Soit la banque mondiale, sauf, tout le respect, n’est pas elle-même une institution sérieuse ou le mode de communication sur le sujet du financement des cartes nationales d’identité aura été mal choisi.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Financement des cartes nationales d’identité-Un communiqué attribué à la banque mondiale

  • Save
Le tweet du ministre Bruno Nabagné Koné

Au point où le ministre de la construction de Côte d’Ivoire via son compte Tweeter officiel reprend un tel communiqué avec la mention suivante : “En espérant que cette clarification permettra de passer à autre chose…”. Espérant encore à ce niveau avec un brin de doute que ce tweet n’est pas du ministre Bruno Nabagné Koné, lui-même. Si un communiqué doit être balancé in extenso, en ne répondant pas au circuit de diffusion en la matière et que cela est repris par un ministre de la République, c’est à désespérer du gouvernement Amadou Gon, le premier ministre, qui, lui, ne trouve autre sujet sur lequel communiquer sur sa page Twitter que les réalisations du pouvoir en place. A ce propos, un internaute dira, “lorsqu’on suit la page Twitter d’Amadou Gon Coulibaly, c’est comme si tout allait à merveille en Côte d’Ivoire…”. Espérant que le gouvernement ivoirien publiera, lui, par contre un communiqué officiel ou fera une communication lors du prochain conseil des ministres pour éclairer les lanternes sur le financement ou pas des cartes nationales d’identité. En attendant, nous restons dubitatifs quant à un soit disant communiqué attribué à la banque mondiale.