• Save

A moins d’un bouleversement de dernière minute, la présidentielle ivoirienne se tiendra bel et bien le 31 octobre 2020. Sur les incertitudes liées à la crise du Covid-19 à 5 mois de cette importante échéance, Ibrahime Coulibaly Kuibiert, président de la Commission électorale indépendante (CEI), s’est voulu rassurant. Selon le président de la CEI qui était face à la presse le vendredi 23 mai dernier, à Abidjan, le successeur d’Alassane Ouattara sera connu à l’issue de la prochaine présidentielle qui se déroulera le 31 octobre 2020. A la manette de l’institution chargée d’organiser cette élection, le magistrat hors hiérarchie a battu en brèche les arguments selon lesquels l’institution qu’il dirige n’est pas dans le délai. Pour Ibrahime Coulibaly Kuibiert, la CEI a les moyens et les coudées franches pour organiser la présidentielle à la date prévue.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Etat de santé-Amadou Gon Coulibaly-Après les révélations des proches de Guillaume Soro-Kandia Camara publie sa conversation avec le premier ministre ivoirien

Ibrahime Coulibaly Kuibert : “Nous sommes dans le délai…”

« Le délai ne peut pas être court. L’expérience nous fait dire que le timing est bon. Nous n’avons pas de souci au niveau du timing parce que pour organiser les élections, normalement, il faut cinq mois jusqu’à la proclamation des résultats », a-t-il situé. Puis l’ancien substitut du procureur de la République du Tribunal d’Abidjan d’indiquer : « Il y a un seuil que nous ne devons pas atteindre et nous ne l’avons pas encore atteint. Nous sommes dans le délai ».A cet effet, a informé l’homme de Loi, l’opération de révision de la liste électorale se déroulera du 10 au 24 juin 2020. Dans cette dynamique, la liste électorale provisoire sera affichée au plus tard le 30 juillet 2020. Le premier responsable de la Commission électorale indépendante s’est particulièrement appesanti sur ces opérations, car, a-t-il laissé comprendre, c’est là que se jouera le vrai enjeu dans l’accomplissement de cet acte citoyen. Invitant les Ivoiriens à prendre une part active dans le processus électoral, Ibrahime Coulibaly Kuibiert leur a demandé de « participer massivement à l’opération de révision de la liste électorale ». Selon l’intervenant, en effet, « seule la carte d’électeur confère le droit de voter ». Une précision qui vaut son pesant d’or, quand on sait que depuis plusieurs mois, même au plus fort de la crise du Covid-19, l’essentiel de la sensibilisation des militants dans les partis politique est axé sur la nécessité de se faire enrôler pour avoir une Carte nationale d’identité. Ibrahime Coulibaly Kuibiert a été élu président de la CEI le 30 septembre 2019, en remplacement de Youssouf Bakayoko. Il a officiellement pris fonction le 2 octobre 2019.

Publicités