Libéré hier après deux mois de détention, et placé sous contrôle judicaire, Pascal Affi N’guessan s’est rendu ce jeudi 31 décembre chez Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA. Cette libération du président du Front Populaire Ivoirien qui ressemble à un scénario maintes vu sur les bords de la lagune Ebrié ces dix dernières années n’a rien de nouveau. Pas d’avancement notable sur le chantier de la réconciliation nationale. Alassane Ouattara emprisonne ses opposants les plus significatifs, les libère selon son bon vouloir, on applaudit, et la vie continue. Triste mise en scène qui n’a pas besoin d’être décrite bien plus que ça. On tourne juste en rond. Entre temps, le dialogue national initié depuis peu avec l’opposition s’est buté au refus d’Alassane Ouattara de voir Laurent Gbagbo rentrer en Côte d’Ivoire avant les élections législatives prévues en mars 2021.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Dissolution du Conseil National de Transition (CNT) par Henri Konan Bédié-La réaction de Guillaume Soro attendue

Affi N’guessan chez Henri Konan Bédié-Pas de déclaration officielle pour le moment

Yves Landry Boua-Garde du corps d’Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’guessan

L’information de la rencontre entre Pascal Affi N’guessan et Henri Konan Bédié n’a pas été annoncée officiellement sur aucune des pages des réseaux sociaux des deux autorités. L’on en a eu vent suite à la publication de différentes photos de Yves Landry Boua, garde du corps du président Henri Konan Bédié qui a posé sur ces images avec Pascal Affi N’guessan à la résidence du sphynx de Daoukro. L’on devine aisément qu’à la faveur de la visite d’Affi N’guessan à Henri Konan Bédié, il ne s’est pas agi de reprise d’un quelconque combat social, mais de civilités après deux mois de privation de liberté. A sa sortie de prison hier, Charles Blé Goudé a publié une déclaration, se réjouissant de la libération de Pascal Affi N’guessan. Pour les élections législatives annoncées dans trois mois, le FPI version Laurent Gbagbo déclare déjà vouloir y prendre part. Pascal Affi N’guessan beaucoup plus proche d’Henri Konan Bédié aujourd’hui, que de sa famille politique n’a pas encore donné sa position quant à une éventuelle participation à ces échéances électorales. L’on devrait en savoir davantage dans la journée de ce qui aura filtré de la visite de Pascal Affi N’guessan à Henri Konan Bédié, au lendemain de sa sortie de prison. Si l’on s’en tient aux dernières évolutions de la situation politique en Côte d’Ivoire avant son arrestation, le fait qu’Affi N’guessan se rende en ce jour chez Henri Konan Bédié n’est qu’une suite logique, d’autant plus que ce sont ces deux leaders qui étaient en première ligne pour faire respecter la désobéissance civile. Affi N’guessan qui savait pertinemment que si Alassane Ouattara passait avec fracas, il irait en prison n’a pas été surpris de la tournure des choses. La preuve, nous dit-on, lors de son audition à la DST avant sa libération, il n’a exprimé, chose normale d’ailleurs, aucun regret, ni remords. Après sa libération, Affi N’guessan a adressé un message à ceux qui l’ont soutenu : “Je remercie tous les démocrates qui se sont mobilisés par ma libération, pour la cause de la démocratie en Côte d’Ivoire. Heureux de vous retrouver”.