Ce vendredi 26 mars, le président Alassane Ouattara a procédé à la nomination d’un nouveau Premier Ministre suite au décès d’Hamed Bakayoko. Sans surprise, Patrick Jérôme Achi qui assurait l’intérim depuis le lundi 8 Mars 2021 a été confirmé en tant que chef du gouvernement Ivoirien. De par le décret numéro 2021-176 du 26 mars 2021, Patrick Achi devient ainsi le deuxième Premier Ministre de la troisième République de Côte d’Ivoire. Né le 17 novembre 1955 en France, à 65 ans, Patrick Achi a un parcours éloquent. Ministre depuis octobre 2000 avec l’avènement de Laurent Gbagbo au pouvoir, Patrick Achi a derrière lui 21 ans de gestion des affaires de l’Etat. Ministre chargé des infrastructures économiques, il est élu député en 2011. En 2013, il devient le président du conseil régional de la Mé. De 2017 à 2021, Patrick Achi a occupé les fonctions de ministre d’Etat, Secrétaire Général de la République de Côte d’Ivoire. Patrick Achi naît d’un père ivoirien et d’une mère bretonne. Il est titulaire d’une maîtrise de physique obtenue en 1979 à l’université de Cocody à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il obtiendra un diplôme d’ingénieur de l’Ecole Supérieure d’électricité. Il va poursuivre ses études à la prestigieuse université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ensuite, il fait un master en management à l’université de Stanford.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Adama Bictogo-Futur président de l’Assemblée Nationale ?-Lanciné Diaby annoncé à un poste ministériel

Avant de rejoindre l’administration publique, Patrick Achi travaille pendant 17 ans dans le secteur privé, à la fois comme entrepreneur et comme consultant en stratégie et en gestion. Patrick Achi commence sa carrière en 1983 comme consultant chez Arthur Andersen dans leur bureau de Paris. En 1988, il est affecté au cabinet d’Abidjan en tant que directeur technique couvrant les divisions Conseils des pays francophones d’Afrique de l’ouest et centrale. En 1992, il créé sa propre société de conseil, appelée Strategy et management consultants. En tant que conseiller du ministre des Finances, il contribue à la reforme du système de gestion des finances publiques de 1995 à 1997. Entre 1997 et 1999, il est conseiller technique au ministère de l’Énergie et est chargé de la reforme du secteur des énergies. En 1999, Achi travaille à la réforme de la filière café-cacao au cabinet du premier ministre Seydou Diarra. C’est ce technocrate outillé à la gestion des affaires de l’état avec une ramification dans toutes les obédiences politiques Ivoiriennes qui va diriger dans les années à venir le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire.