Âgé d’une trentaine d’années, le commandant Hua Banouto Stéphane est détaché auprès du premier ministre depuis bientôt trois ans. Cet ancien enfant de troupe a fait son apparition dans le sillage d’Hamed Bakayoko suite au décès d’Israël Koko en décembre 2017. Devenu aide de camp du ministre, il était pratiquement son ombre. Partageant son quotidien et bien de confidences. C’est ce qui va justement justifier sa présence auprès du Golden Boy pendant ses derniers jours à l’hôpital américain de Neuilly-Sur-Seine en France à Paris. Hélas, après le décès d’Hamed Bakayoko annoncé le mercredi 10 mars, il a été fait injonction à Hua Banouto Stéphane de rejoindre les rangs. Ce qu’il n’aurait pas fait dans le temps imparti. Par ailleurs, dans l’un de nos articles en date du dimanche 14 mars, ses proches qui étaient sans nouvelles de lui, exprimaient leur inquiétude.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Décès Hamed Bakayoko-La vie du commandant Hua Banouto Stéphane-Son aide de camp est-elle en danger ?

Soucieux de ne l’avoir pas vu le samedi 13 mars à l’arrivée de la dépouille du premier ministre à l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan. Bien heureusement, pour les amis et proches qui se posaient bien de questions, l’on a vu cet officier de l’armée Ivoirienne ce jeudi matin, tant à l’Ivosep à Treichville pour ensuite tenir la main à Yolande Bakayoko et ses enfants pour monter à bord de l’appareil affrété pour le transfert du corps à Séguéla. Une fois, sur les terres de celui qu’il aura servi avec loyauté, le commandant Hua Banouto Stéphane était là à côté du chauffeur du command car avec le corps inerte de son ancien patron, escorté par les éléments de la force spéciale. Jusqu’au bout, Hua Banouto, a été là. Et demain, il sera à côté de la veuve, de Karl, Yerim et Yohann qui accompagneront dans la stricte intimité familiale le corps de leur père à sa dernière demeure.

Le Commandant Hua Banouto Stéphane aux côtés de Yolande Bakayoko et de ses enfants