• Save

Le ministre d’Etat, ministre de la défense de Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoo qui fête ses 55 ans aujourd’hui serait-il le prochain premier ministre du président Alassane Ouattara ? Il y’a de fortes probabilités quand l’on voit la redistribution de la carte politique ivoirienne depuis l’annonce du Chef de l’Etat Ivoirien, de ne pas se présenter à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Si tel est que le dauphin annoncé est Amadou Gon Coulibaly, cela expliquerait le grand chamboulement au sein du futur gouvernement qui devrait être connu dans les jours à venir. Alassane Ouattara a parlé d’une nouvelle génération. Pour l’âge, un Amadou Gon Coulibaly à 61 ans serait donc sur orbite pour devenir le prochain président de la République de Côte d’Ivoire au détriment d’Henri Konan Bédié, 85 ans, Alassane Ouattara 78 ans, Laurent Gbagbo 74 ans. Place donc à des personnalités politiques ivoiriennes dont l’âge oscille entre 45 et 65 ans. Du moment où Amadou Gon Coulibaly est consenti comme candidat du RHDP pour l’élection présidentielle d’octobre 2020, il devrait être libéré du poste de premier ministre pour sa pré-campagne. A 7 mois des élections présidentielles, même si l’ancien conseiller technique d’Alassane Ouattara en tant que premier ministre en 1990, ne fait pas l’unanimité au sein de sa classe politique, il a le mérite de conduire une politique amorcée depuis 2011 par Alassane Ouattara dont il pourra s’appuyer sur les acquis afin d’aller à la conquête des populations qui pourraient lui accorder leurs suffrages.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Exclusif-Nomination d’Yves Zogbo Junior au poste de ministre de la culture-Ce qui est prévu

Hamed Bakayoko, un premier ministre jeune avec un gouvernement jeune pour conduire Amadou Gon à la magistrature suprême

  • Save

Un schéma classique envisageable dans le landernau politique houphouëtiste. Mettre une équipe jeune et dynamique autour d’Amadou Gon Coulibaly afin de l’aider dans son destin présidentiable. Son positionnement depuis quelques années maintenant, ne fait l’ombre d’aucun doute. Son image est fortement catapultée au sein des populations à travers plusieurs spots sur la télévision nationale. Amadou Gon est le parrain tout désigné pour bien d’événements. Le plan axiologique est tout simple, faire parler de lui au maximum. Depuis la décision d’Alassane Ouattara, il y’a somme toute, une certaine décrispation. Même, si chose normale, l’opposition, fortement étouffée ces dernières années arrive tout de même à donner un peu de la voix. Mais avec lucidité, la réalité est là, implacable, il faille s’en convaincre et comprendre que, tel Alassane Ouattara, a présidé aux destinées de la Côte d’Ivoire en toute tranquillité pendant 10 ans, il passera in extenso le flambeau à Amadou Gon Coulibaly en tant que président, qui, lui, poursuivra les travaux de développement amorcés. Le futur président de la Côte d’Ivoire l’a si compris qu’il n’a qu’un seul axe de communication, le bilan d’Alassane Ouattara à travers les infrastructures réalisées, qu’il n’a cesse de relayer via son compte Twitter.