• Save

Le président Ivoirien, Alassane Ouattara a présidé, ce jeudi 11 juin, une réunion du Conseil national de sécurité pour évaluer les mesures de lutte contre le coronavirus. Cette rencontre a été rendue nécessaire par la montée en puissance des cas de contamination qui ont franchi la barre des 4 000 personnes infectées. Cette situation a amené les autorités ivoiriennes à évaluer la mise en œuvre des différentes mesures préalablement édictées, afin de prendre les décisions qui s’imposent. « Un Conseil national de sécurité se tiendra le jeudi 11 juin 2020 pour faire le point sur l’évolution de la pandémie de coronavirus en Côte d’Ivoire, ainsi que des mesures prises dans le cadre de la lutte contre cette pandémie », avait annoncé le président ivoirien dans un tweet, mercredi. Cette décision a d’ailleurs été entérinée lors du Conseil des ministres du mercredi.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Attaque de Kafolo-Roger Banchi-Proche de Guillaume Soro prédit le pire et fait un lien avec le trafic de drogue impliquant le ministre Hamed Bakayoko

Ainsi, ce jeudi, le Président Alassane Ouattara et le CNS ont décidé des mesures suivantes :- Le Conseil National de Sécurité décide du maintien de l’isolement du Grand Abidjan, en renforçant le contrôle aux entrées/sorties et en sanctionnant les cas de violation.- Le Conseil National de Sécurité décide du maintien de l’état d’urgence et de la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes jusqu’au mardi 30 Juin 2020. – Le Conseil National de Sécurité décide du maintien de l’interdiction des rassemblements de population à Abidjan, dont le maximum autorisé est dorénavant réduit de 200 à 50 personnes.- Le Conseil National de Sécurité décide du renforcement du contrôle de l’obligation de port du masque, notamment par la sensibilisation communautaire et la répression. A noter qu’à la date du mercredi 10 juin 2020, la Côte d’Ivoire a enregistré 186 nouveaux cas confirmés et 126 cas de guérisons portant à 4181 le nombre de cas confirmés, dont 2174 guéris et 41 décès. Le retour au durcissement de certaines mesures ou la levée desdites mesures dépend entièrement de la prise de conscience des populations par la stricte application des mesures barrière.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Conseil de sécurité ce jeudi-Déconfinement d’Abidjan, bars et boîtes de nuit…Ce qui va être décidé aujourd’hui

Le moins que l’on puisse dire à la lueur des premières réactions que nous avons recueilli, c’est un cocktail choc, d’amertume et de désolation que le gouvernent vient de servir à nombre de commerçants à Abidjan. Notamment chez les propriétaires de bars, night-clubs et autres restaurants. A en croire Henri Koffi, propriétaire d’un bar à Marcory centre, la plupart de ces opérateurs, avaient engagé, disent-ils, leurs dernières économies, pour les uns, de nouvelles dettes pour d’autres, dans des travaux de rénovation de leurs espaces. « Il s’agissait, pour nous d’être prêts pour les clients tout en respectant les mesures de distanciation », situe l’homme. Puis d’indiquer : « D’abord, il y a eu la date de la fin mai qu’on attendait avec impatience. Ensuite, ça a été repoussé au 14 juin. Et là, maintenant, c’est le 30 juin ! On comprend l’Etat, mais à cette allure, on est parti pour tous mourir ! Surtout que jusque-là, nous n’avons aucun retour concret sur les promesses d’aides qu’on nous fait. »