Marcel Amon Tanoh l’a rappelé dans sa note où il présente ses excuses publiques à Alassane Ouattara. Voilà 28 ans que les deux hommes marchent ensemble. Malgré cette longévité, tant fraternelle et politique, l’ancien directeur de cabinet, ministre des affaires étrangères n’avait pas hésité à démissionner du gouvernement en Mars 2020. Sans en donner les profondes raisons, il s’était contenté de produire un communiqué résumé ainsi : « En tant qu’homme publique ayant assumé de nombreuses responsabilités au service de mon pays, je me dois de m’adresser à vous directement, pour vous informer de ma démission du gouvernement. Je tiens à remercier le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, pour l’honneur qu’il m’a fait en me confiant des responsabilités au plus haut niveau de l’Etat, en qualité de Ministre Directeur de Cabinet, puis Ministre des Affaires Etrangères. J’ai travaillé à ses côtés en toute loyauté, en prenant toujours soin de lui faire part de mon honnête opinion en toutes circonstances ». Après cette démission avec fracas, la voie s’ouvrait ainsi à Daniel Kablan Duncan, qui, quatre mois après, lâchait également Alassane Ouattara. L’ancien Vice-président va se terrer jusque-là dans un silence de cimetière, contrairement à Marcel Amon Tanoh, qui, va enchainer plusieurs déclarations. Dans l’une d’elle, il va même jusqu’à donner une leçon d’humanisme et d’humanité à Alassane Ouattara. Mais avec ses excuses publiques de ce jour, la question que l’on se pose, retrouvera-t-on Marcel Amon Tanoh dans le prochain gouvernement ?.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Marcel Amon Tanoh-Il se déculotte et demande pardon à Alassane Ouattara-Que dira Guillaume Soro de celui qu’il qualifiait de courageux, il y’a un an !

Marcel Amon Tanoh-Des excuses publiques exigées pour une entrée au gouvernement ?

L’opposition, ce n’est pas pour Marcel Amon Tanoh. Et ça, l’opinion nationale l’aura compris avec ses excuses publiques. Surtout que dans son annonce rendue publique, il se fait désormais chantre de la réconciliation nationale, thème cher, mais vide de sens pour Alassane Ouattara. Aussi Marcel Amon Tanoh qui veut aller très vite, écrit-il : « Il est temps de mettre de côté nos querelles, nos ressentiments, nos intérêts personnels et d’apaiser le climat politique. Seul notre devoir envers notre pays et l’avenir de nos concitoyens doit nous préoccuper. Dans le but de promouvoir les valeurs de rassemblement et de partage autour de notre idéal commun, le développement de la Côte d’Ivoire et le bonheur de chaque ivoirien, je vous ai présenté, au cours de l’année 2020, ma vision et mon ambition pour notre pays. Je vous ai également fait part de ma volonté d’incarner le trait d’union entre tous les ivoiriens, de toutes catégories sociales, de toutes origines, de toutes opinions et de toutes religions. Je réaffirme aujourd’hui ma détermination à persévérer dans cette voie ». Il est dans le rôle qu’on lui demande. Et sait-on jamais, cela pourrait lui permettre de retrouver son ami de longue date qu’il devrait connaitre mieux que quiconque. Une chose est sûre, les excuses publiques de Marcel Amon Tanoh à Alassane Ouattara cachent bien de choses que l’avenir nous révélera.