• Save

Dans la bataille engagée entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara, le bilan de la journée d’aujourd’hui donne un net avantage à Guillaume Kigbafori Soro. Plutôt dans l’après-midi de ce jeudi 26 décembre, le procureur de la République rendait public le fameux enregistrement audio, preuve d’une tentative de coup d’état de la part de Guillaume Soro. Dans le même temps, le procureur donnait l’information selon laquelle le mandat d’arrêt international a été notifié à Interpol.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Déstabilisation-Mandat d’arrêt-Assassinat-Guillaume Soro révèle : « Il était prévu que je sois éliminé physiquement »

Le cas échéant, vu les chefs d’accusation, Guillaume Soro encourait la prison à vie. Comme toute réponse, le président de Générations et Peuples Solidaires a donné une localisation nouvelle. Le communiqué lu par Affoussiata Bamba Lamine ce jeudi 26 décembre est plutôt à Paris contrairement à celui d’hier signé depuis Barcelone. Un défi clair comme pour dire à Alassane Ouattara : “Interpol sait où me trouver. Je suis à Paris”. Dans sa réponse à un journaliste, le procureur disait que par rapport aux accords de collaboration en matière de sécurité, avec la notification à Interpol, le pays où se trouve Guillaume Soro est libre de le livrer ou pas. Question donc. La France va-t-elle livrer Guillaume Soro aux autorités ivoiriennes ? Les jours à venir nous situeront.