• Save

Un journaliste français, spécialiste des questions africaines a publié le tweet suivant : « J’attendais mieux de Macron », 60 ans après les indépendances, Guillaume Soro attend à travers son interview dans le JDD que Paris intervienne dans son conflit avec Alassane Ouattara. La veille, il critiquait Kablan Duncan pour avoir chanté Happy Birthday au président français. Mais qui le conseille ? ». Un tweet interrogateur auquel Guillaume Soro a par ailleurs réagi en écrivant : « Vous êtes d’ordinaire plus brillant et moins intriguant… ». Voilà qui dénote, résumé en quelques mots, l’intérêt qu’a pu susciter hier les propos de Guillaume Soro sur Emmanuel Macron dans l’interview qu’il a accordée au journal français, le JDD.

La plupart des pays européens qui défendent les droits de l’homme refusent …

A l’instar du tweet interrogateur que nous reprenons dans cet article, de nombreuses questions ont fusé. Comment Guillaume Soro peut-il autant taclé Emmanuel Macron étant sur le sol français ? Ne donne-t-il pas prétexte pour se faire extrader par la police française ? Bref…A tout cela, Guillaume Soro a lui-même subtilement répondu lorsqu’il dit : «La plupart des pays européens qui défendent les droits de l’homme refusent d’ailleurs d’appliquer ce genre de mandat». Voilà, qui est clair. Pas sûr donc de voir Guillaume Soro livrer par la France. Les dessous de l’affaire.

Lire aussi : Interview-Depuis Paris-Guillaume Soro tacle Emmanuel Macron : « Il a manqué de courage et de maturité »

Guillaume Soro, pourquoi il tacle Emmanuel Macron ?

La sagesse africaine dit ceci : « Lorsque tu vois un margouillat se coudre un pantalon, c’est qu’il sait où mettre sa queue ». La preuve que Guillaume Soro sait ce qu’il fait et là où il va. Il aura déjà bien pris soin de tout ficeler avant d’engager le bras de fer avec Alassane Ouattara. A l’épreuve de ses réseaux français, par ses attaques, il veut démontrer à l’opinion qu’il n’a point le soutien de la France, en tout cas pas de l’Elysée. Et il le dit ouvertement : «Je n’ai demandé aucune assistance particulière à Paris, et je n’ai aucun contact avec L’Elysée ». Cette assertion a au moins le mérite d’être claire sur la question. Sauf que, pour pasticher, Mamadou Touré, le ministre ivoirien qui s’est exprimé récemment sur TV5, Guillaume Soro fait tout simplement de « l’enfumage ». L’un de ses bras séculiers depuis 2015 au niveau de ses réseaux français qui est Alexandre Benalla, se trouve être le bras droit d’Emmanuel Macron.

Lire aussi : Interview-Depuis Paris- Guillaume Soro fait des révélations : « Henri Konan Bédié sera candidat…Voici le pacte qui nous lie »

Lors de la présidentielle française de Mai 2017, alors que Alassane Ouattara soutenait les adversaires d’Emmanuel Macron, Guillaume Soro, lui, avait déjà pris faits et causes pour celui qui dirige actuellement la France. Par ailleurs, en Juillet 2017, Guillaume Soro prenait part à la convention de la République en Marche. Le candidat déclaré à l’élection présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire n’a donc pas à s’inquiéter de quelques propos, peu importe les interprétations des uns et des autres. Aussi, ne peut-il se voir livrer au pouvoir d’Abidjan sur la base d’un mandat d’arrêt international qui n’a pas un véritable fondement juridique, avec bien de preuves qui iraient avec. Guillaume Soro mènera donc, selon ses propres termes, la résistance depuis la France, dont il bénéficie clairement du soutien, à l’analyse de certains faits.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.