• Save

Les dates du 30 et 31 août proposées par le comité d’organisation des obsèques de Dj Arafat ont été entérinées ce mercredi 21 août par la voix du ministre de la culture Maurice Kouakou Bandaman. Qui, dans la foulée a donné l’information selon laquelle le gouvernement Ivoirien prenait en charge les frais inhérents à l’organisation des cérémonies commémoratives de l’artiste décédé le 12 août dernier. Si la décision est à saluer,elle n’est pas une grande première dans le monde artistique. Mais l’effet d’annonce ici amène à un certain décryptage.

Lire aussi : Dj Arafat-Ses derniers instants racontés par son chargé de communication : « Le médecin m’a dit… »

Obsèques de Dj Arafat et implication du gouvernement Ivoirien

Décédé le 30 octobre 2011, le gouvernement Ivoirien s’était impliqué dans les obsèques de l’artiste Amedée Pierre. A ce propos, le ministre de la culture disait ceci : “Amédée Pierre mérite l’hommage et la reconnaissance de la nation. C’est pourquoi le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a autorisé le gouvernement à lui rendre ces hommages”. Dans le cas Dj Arafat, rien de nouveau donc de voir le gouvernement Ivoirien s’impliquer. Mais le sens de l’action en question a le mérite d’être décortiqué. L’excès médiatique autour de la mort de Dj Arafat aura interpellé à un plus haut niveau. L’on s’est rendu compte stricto sensu que l’artiste coupé décalé n’était pas simplement qu’un artiste, mais bien plus une identité marketing.

Lire aussi : Dj Arafat-Sa grand mère fait des révélations :  »Il a insisté pour que je vienne-Ce qu’il m’a confié »

  • Save

Autant sa mort aura alerté les médias du monde entier, autant ses obsèques seront médiatisées à souhait. D’où le positionnement du gouvernement ivoirien. On ne parlera de récupération politique, mais de prétexte communicationnel. L’honneur ne reviendrait pas à de tierces personnes qui avaient commencé à affluer autour de la mort de Dj Arafat. Plus besoin de cotisations, tout est aux frais de l’Etat. Le trésor public se chargera des différentes factures. Les dons s’ils doivent se faire ne bénéficieront pas d’une quelconque médiatisation d’autant plus plus que tout cela ne servira pas à grand chose. Le gouvernement aura donc coupé court à tout débat.

Lire aussi : Après le décès de Dj Arafat-Un drame familial se joue-Sa mère Tina Glamour se bagarre avec un journaliste-Sa petite soeur Carla méconnaissable

Pour Dj Arafat, le stade Houphouët Boigny offert, le cimetière de Williamsville ouvert

Il s’agit de Dj Arafat. Exit les polémiques dans le style, ce, à quoi il aurait pu avoir droit ou pas de son vivant, sa dépouille, elle, foulera le stade Félix Houphouët Boigny ; un vœu longtemps nourri de son vivant. Enterré Dj Arafat à Bangolo, la ville de son père, sa mère a dit niet. Le cimetière de Yopougon ou celui d’Abobo, pas trop élogieux pour une célébrité de sa trempe. Son mausolée aura une place de choix auprès d’illustres personnages au cimetière de Williamsville, la réplique du cimetière Père Lachaise dans le 20ème arrondissement à Paris où de nombreuses personnes célèbres sont enterrées.

Publicités