Il y’a un an jour pour jour, soit le 4 janvier 2020, à la surprise générale, Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’guessan se rencontraient à Bruxelles. Ce lundi 4 janvier 2021, quelques jours après sa sortie de prison, sur ordre de Laurent Gbagbo, Assoa Adou, Danon Djédjé, Lorougnon Odette et bien de leaders de l’aile FPI restée fidèle à son président fondateur se sont rendus chez Pascal Affi N’guessan. Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu une telle image du Front Populaire Ivoirien uni. Même si les circonstances du jour répondent à des valeurs de fraternité, de “yako”, comme l’exige la tradition africaine, cette rencontre augure de ce qu’au FPI, le temps aura fait son effet. Et que dorénavant, les deux camps devraient parler d’une même voix. Lors de la crise préélectorale, avec Henri Konan Bédié à la tête de la coalition de l’opposition, les représentants du FPI étaient rencontrés en rangs dispersés. En tant que porte parole de l’opposition, Affi N’guessan aura montré de la résilience, démontrant à ses camarades de lutte qu’il n’avait rien perdu de sa verve. Et que Laurent Gbagbo n’avait pas eu tort de faire de lui , le président du FPI, une fois, élu chef de l’Etat. Il est vrai que bien de choses ont pu être reprochées à Affi N’guessan dans la manière de mener la lutte. Mais au vu de l’évolution des évènements et de la rencontre d’hier, une question se pose avec acuité. Le FPI se dirige-t-il vers une réunification ?. Et si possible, avec quel président ?.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-FPI-La tension est toujours vive entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’guessan

Le FPI réunifié avec Affi N’guessan comme président ?

Affi N’guessan a, avec lui, la légalité conférée par la justice d’Alassane Ouattara. Outre la crise de 2011, il était le président en exercice du Front Populaire Ivoirien. Il aura fait avancer les lignes, contrairement à ses camarades, qui , en toute légitimité n’avaient qu’un seul combat, la libération de Laurent Gbagbo. L’ex président Ivoirien est maintenant libre. N’eût été les plans d’Alassane Ouattara, qui, l’on se sait, répondent à quel dessein, Laurent Gbagbo serait à ce jour dans son village à Mama. Même si certains de ses fidèles compagnons le poussent à une énième lute politique, Laurent gbagbo n’en a vraiment plus la force. Affi N’guessan montre qu’il est toujours d’attaque. Après deux mois de prison, il n’a rien perdu de son verbe. Nourri à l’ADN du militant de première heure du FPI, il ne semble reculer devant rien. Alors en toute légitimité, si Laurent Gbagbo a pu envoyer ses fidèles lieutenants vers lui, somme toute, cela devrait préparer la réunification à venir dont Affi N’guessan devrait conduire les rênes. Cela se fera-t-il avant les législatives prévues en mars 2021 ?. En ce mois de janvier, l’on devrait avoir les premières réponses.