Il avait annoncé les couleurs, début Août 2021, lorsqu’il a pris la décision de renoncer au FPI (Front Populaire Ivoirien, le parti qu’il a créé en 1982) pour le laisser entre les mains de Pascal Affi N’guessan. C’est désormais officiel depuis le 17 Octobre 2021 à Abidjan : le nouveau projet politique de Laurent Gbagbo est lancé. Il s’agit du PPA-CI, le Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire. Devant plus de 1500 personnes, l’ancien président de la République ivoirienne est revenu sur ses motivations pour la création de ce mouvement. « Le Parti des Peuples Africains Côte d’Ivoire (PPA-CI) est une structure pour préparer mon retrait. Mon ambition aujourd’hui, c’est de partir mais pas de partir pour vous abandonner. Je serai toujours un militant de notre parti, un militant de base », a rassuré Laurent Gbagbo. Et d’ajouter : « A mon âge (76ans), après mon parcours politique, la sagesse, c’est de se préparer à partir. Je partirai mais il faut que vous sachiez que je suis toujours avec vous, on mènera les combats ensemble », promet-il. Le PPA-CI se veut panafricain et socialiste tout en conservant jalousement son identité de gauche.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Charles Blé Goudé-Ralliement au nouveau parti de Laurent Gbagbo-Ce qu’il dit

Son objectif principal : améliorer le dialogue et la démocratie pluraliste en Côte d’Ivoire dans un premier temps, puis, en Afrique, très prochainement. Le parti revendique « une approche non violente et réformiste de la construction de l’Etat et de la société ». Pour les membres fondateurs, seule la transition pacifique à la démocratie et à la justice sociale peut permettre la refondation véritable de la Côte d’Ivoire. « Nous voulons constituer un parti d’opposition politique normal, qui apporte une critique. Pour que le débat quitte la violence et devienne essentiellement politique », a indiqué le porte-parole du parti, Justin Katinan Koné. Sans nul doute, le nouveau mouvement politique ivoirien est l’une des principales forces de l’opposition en Côte d’Ivoire. D’après le président du comité d’organisation du Congrès exécutif, Sébastien Danon Djédjé, l’on dénombre déjà 90300 adhérents au PPA-CI. Cela a été possible grâce à la stratégie de mobilisation de fonds lancée par le parti. Concernant la présidentielle de 2025 en Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo n’a pas indiqué s’il sera candidat ou pas avec le PPA-CI. Pour l’instant, il compte sur la mobilisation de ses militants pour une meilleure implantation du parti politique. Au lendemain de la création de son parti, il s’est ouvert aux médias. A ce propos, l’on retient qu’il laisse la porte ouverte à Simone Gbagbo, son ex compagne, qui elle, n’avait pas pris part au congrès constitutif.