Alassane Ouattara a été investi ce lundi 14 décembre en tant que président de la République de Côte d’Ivoire, pour un troisième mandat. A cette investiture, l’on comptait près de 16 présidents africains. Au titre des invités spéciaux, Nicolas Sarkozy a volé la vedette. Jean Yves Ledrian a représenté le président français, Emmanuel Macron. Lors de cette cérémonie, l’artiste reggae, Alpha Blondy était en première ligne. Logique à la position qu’il avait déjà prise en participant aux votes à la faveur de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, Alpha Blondy ne s’est pas prier pour répondre à l’invitation à lui adressée par la présidence de la République.

Lire aussi : Interview exclusive-Vidéo-Yvidero-Elle répond à toutes les questions que l’on se pose à son sujet !

Investiture Alassane Ouattara-Alpha Blondy-Un choix assumé

Dans la crise post et préélectorale à laquelle l’on assiste en Côte d’Ivoire, le silence d’Alpha Blondy a été diversement interprété. Habitué aux prises de parole et à des sorties médiatiques, en de telles circonstances, il est resté silencieux. Le jour des élections par contre, Alpha Blondy s’est rendu aux urnes. Ce choix avait fait comprendre à l’opinion qu’il avait ainsi pris position ouvertement pour le troisième mandat tant décrié, d’Alassane Ouattara. Ce lundi 14 décembre, voir la star du reggae Ivoirien parmi les invités à l’investiture d’Alassane Ouattara achève de convaincre qu’il a fait son choix, celui de soutenir Alassane Ouattara dans son troisième mandat qui commence en ce jour. Tiken Jah, lui, ne s’est pas encore prononcé ouvertement contre le troisième mandat d’Alassane Ouattara. Des artistes zouglou comme Pat Sacko, Yodé et Siro, ont, eux, exprimé ouvertement leur désaccord.