Ces 48 heures, l’état de santé du premier ministre Ivoirien, Hamed Bakayoko est au centre de plusieurs rumeurs. Non démenties jusque-là, l’on a avancé dans un premier temps qu’il aurait été empoisonné. Mais les nouvelles vont avec une telle célérité que l’on fait mention de ce qu’il aurait été évacué il ya peu à bord d’un avion médicalisé pour la France. Absent à l’investiture des candidats RHDP pour les législatives du 6 Mars, la dernière apparition publique du premier ministre et ministre de la défense date du 10 février dernier à la mairie d’Abobo, commune dont il est le premier magistrat.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Le premier ministre Hamed Bakayoko précipitamment en France ?-Les raisons évoquées

Joints, ses proches évitent d’aborder le sujet, boutant en touche qu’ils ne sont informés de rien. Ces derniers mois, Hamed Bakayoko s’est rendu en France pour des contrôles médicaux éventés sur les réseaux sociaux. Il n’a produit aucun démenti à ce propos. Quand on sait, Hambak et ses community managers prompts à réagir, pourquoi gardent-ils le silence face à une rumeur qui enfle de plus en plus. In fine, lesquelles rumeurs sont alimentées par des proches de Guillaume Soro. Dans un premier temps, c’est l’aide de camp de Guillaume Soro qui aura alerté l’opinion, parlant d’empoisonnement. Ensuite, un relais a été fait par « La Lettre du continent » devenue LSI. Le média, lui, a annoncé l’évacuation d’Hamed Bakayoko sur la France. Information reprise dans la foulée par une cyberactiviste proche de Guillaume Soro.