• Save

La guerre larvée entre les pro Hamed Bakayoko et les pro Guillaume Soro apporte chaque jour son lot de révélations. Des plus irréalistes aux plus imaginaires. Après l’affaire des milices attribuées au ministre Hamed Bakayoko. Et en pleine tempête de l’enquête des journalistes où il est cité dans une affaire de drogue, c’est Chris Yapi, un lanceur d’alertes, proche de Guillaume Soro, qui, hier révélait dans un long pamphlet des pratiques de mysticisme imputées au maire d’Abobo. Dans ses révélations, Chris Yapi est allé jusqu’à citer un témoin et acteur de cette affaire scabreuse. Abou Diarra, chef de cabinet du ministre Hamed Bakayoko à la mairie d’Abobo nommément cité a tenu à réagir à ce qu’il a appelé médisance : “N’importe quoi. Même pas un peu de crédit. Que de la médisance…”. A-t-il écrit en commentaire aux révélations de Chris Yapi publiées sur Twitter.

Lire aussi : Abidjan-Société-Drogue-Hamed Bakayoko-Cité dans une enquête-Molaré, Angelo Kabila…prennent position pour le ministre de la défense

Hamed Bakayoko accusé de mysticisme-Cette autre affaire surréaliste

A lire le long pavé produit par Chris Yapi, on se perd entre les lignes. Alors que Guillaume Soro est poursuivi devant les juridictions françaises pour l’assassinat du sergent chef Ibrahim Coulibaly, dans cette affaire de mysticisme, Chris Yapi essaie de le dédouaner. Faisant porter le chapeau de ce crime à Hamed Bakayoko. Pour lui, le premier ministre Ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, serait victime d’une attaque mystique dont l’auteur ne serait autre que le ministre de la défense. Dans son document, il y a tant de scénarii abjects qu’Abou Diarra, chef de cabinet du maire d’Abobo n’a pas trouvé bien plus que cette formule, pour le qualifier : “N’importe quoi…”.

Publicités